De sainte Thérèse de l'Enfant Jésus

Moi si j'avais commis tous les crimes possibles
Je garderais toujours la même confiance
Car je sais bien que cette multitude d'offenses
N'est qu'une goutte d'eau dans un brasier ardent.

Oui, j'ai besoin d'un coeur, tout brûlant de tendresse
Qui reste mon appui et sans aucun retour
Qui aime tout en moi et même ma faiblesse
Et ne me quitte pas, ni la nuit ni le jour.

Non, je n'ai pu trouver nulle autre créature
Qui m'aimât à ce point et sans jamais mourir,
Car il me faut un Dieu qui prenne ma nature
Qui devienne mon frère et qui puisse souffrir.

Je ne sais que trop bien que toutes nos justices
N'ont devant ton regard pas la moindre valeur
Et pour donner du prix à tous mes sacrifices
Oui je veux les jeter jusqu'en ton divin coeur.

Non, tu n'as pas trouvé créature sans tache
Au milieu des éclairs, tu nous donnas ta Loi
Et dans ton coeur sacré, Ô Jésus, je me cache
Non je ne tremble pas car ma vertu c'est Toi.

Perles d'Amour de Sainte Thérèse

Vivre d'amour, c'est donner sans mesure,
Sans réclamer de salaire ici-bas.
Ah ! sans compter je donne, étant bien sûre
Que lorsqu'on aime on ne calcule pas.

Aimer, c'est tout donner et se donner soi-même.
Le Christ est mon amour, il est toute ma vie.
Je ne puis craindre un Dieu qui s'est fait pour moi si petit…
Car il n'est qu'amour et miséricorde.

Oh ! que notre religion est belle,
au lieu de rétrécir les coeurs, comme le croit le monde,
elle les élève et les rend capables d'aimer,
d'aimer d'un amour presque infini,
puisqu'il doit continuer après cette vie.