18ème dimanche du temps ordinaire - B

Réf. des lectures : Ex 16,2-4.12-15 ; Ps 77; Ep 4, 17.20-24; Jn 6, 24-35

1ère homélie prononcée par François GOUTHE, diacre

« Mann hou ? » « Qu'est-ce que c'est ? » avons-nous entendu dans la 1ère lecture.

« Mann hou ? » « Qu'est-ce que c'est ? »

Je ne vous cache pas que, en préparant cette homélie, j'ai pensé à ma belle-mère !

Oui, effectivement, elle a désiré que ses petits-enfants l'appellent « Manou ». Et c'est vrai qu'elle rejoint un peu cette 1ère lecture, en ce sens qu'elle s'applique toujours à préparer et servir d'originaux petits plats pour nourrir avec amour,  la famille réunie autour d'elle et  qui lui pose souvent cette question : « Qu'est-ce que c'est ? » [ Le beau-père, lui c'est « Papou » et cela lui va très bien, mais ça n'a aucun lien avec les Écritures !]

En cette période estivale, de vacances pour certains, beaucoup de propositions alléchantes dans les rues et les terrasses du centre ville, pour combler notre besoin, bien légitime, de nous nourrir, voire même de satisfaire notre gourmandise. Effet du déconfinement, des terrasses se sont développées pour mieux accueillir les clients.

Les enseignes changent au gré des années, mais il y en a une qui ,elle, est présente depuis des siècles, ici, dans notre belle ville de Vannes, au cœur de celle-ci : c'est la cathédrale, et qui propose chaque jour de l'année, et le dimanche en particulier, le Pain de Vie.

Dans l'Évangile, les gens, eux aussi, pensent d'abord à leur ventre : manger du pain. Ce mot revient sept fois dans ce passage de l' Évangile de saint Jean.

Dans la 1ère lecture aujourd'hui du livre de l’Exode, Dieu donne à manger à son peuple qui est dans le désert, et comme dans l’Évangile de Jean, dans les deux cas, il y a la foule en attente et à réclamer.

Dimanche dernier, Saint Jean nous disait que Jésus nourrit beaucoup de personnes avec seulement 5 pains d'orge et 2 poissons.

Aujourd'hui, à la suite de cet Évangile, Jésus ajoute : « Je suis le vrai Pain descendu du ciel. »

Jésus veut maintenant amener le peuple à penser autrement. D’une nourriture périssable, du simple pain pour rassasier la faim du ventre, Jésus parle d’une autre faim, d’une autre nourriture. Une nourriture du Ciel comme nous l'avons chantée dans le Psaume :

«  Le Seigneur donne le pain du ciel ! »

Il est la véritable nourriture, le véritable pain qui rassasie.

Et nous, quel est le pain que nous recherchons ? Sommes-nous vraiment à la recherche de ce pain, qui lui, ne fait pas grossir mais grandir ? Ce pain de vie se mange à volonté, à toute heure du jour et de la nuit. Il est le véritable pain complet convenant à tous les régimes.

Nous qui sommes comme ces gens dans l'Évangile, aussi des affamés et des assoiffés, peut-être aspirant à une guérison du corps ou du cœur, comment trouver ce pain de vie, présence du Christ, qui peut combler vraiment nos faims ? 

Où est-il ? 

Il est là,    

  • Quand nous lisons une parole d’Évangile, c’est lui que nous rencontrons.
  • Quand nous nous réunissons en son nom, il est invisible, mais bien présent au milieu de nous.
  • En vivant ou participant au Festival Missionnaire que notre Paroisse Cathédrale propose durant la semaine du 8 au 15 août prochain.
  • Et il est là aussi quand s’accomplit un geste d’amour et de solidarité, dans les événements simples et humbles de notre quotidien.
  • Enfin, présent dans l’Eucharistie, « le don du Christ lui-même, précieuse nourriture de la foi, rencontre avec le Christ réellement présent dans ce pain de vie que nous recevons », nous rappelle le pape François.

Dans son exhortation apostolique '' La Joie de l'Évangile'', au N°47 , François nous dit que « l'Eucharistie, même si elle constitue la plénitude de la vie sacramentelle, n'est pas un prix destiné aux parfaits, mais un généreux remède et un aliment pour les faibles ».

Jésus vient nous dire de « Travaillez non pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui demeure jusque dans la vie éternelle. »

Jésus, le pain descendu du ciel, est venu nous combler de son amour. Il nous invite à le suivre, à nous alimenter de Lui.

Alors demandons au Seigneur qu'il nous donne aujourd'hui et tout au long de l'année, ce Pain de vie, en reprenant la prière du Notre Père, qu'il nous a lui même enseignée :

« Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour ».   Amen

François GOUTHE, diacre

2è homélie prononcée par le Père Marivin à la messe de 11 heures au cours de laquelle Anne et Jean-Christophe se sont unis dans le sacrement du mariage.

Mes amis,

alliance mariageSi dimanche dernier, à la faveur de la « Journée mondiale des personnes âgées et des grands-parents », nous avons prié plus spécialement pour « nos anciens » fragiles ou vulnérables, cette fois-ci ce dimanche, notre communauté paroissiale  met le « focus » (si je puis dire) sur le sacrement du mariage.

En effet,  Anne et Jean-Christophe vont, dans quelques instants, se donner ce beau sacrement et nous allons être tous et chacun témoins privilégiés de leur engagement devant Dieu.

On peut baptiser, on peut recevoir le sacrement de la confirmation ou des malades au cours d’une messe le dimanche ! Le dimanche n’est-il pas Jour de Paix, jour de Joie, jour de Résurrection, jour de l’Alliance Nouvelle et éternelle. Les Noces du Ciel et de la Terre, les noces du Christ et de l’Eglise, les Noces de l’homme et de la femme. Heureux les invités au Festin des Noces, voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde ! 

Et tout est grâce !

La Parole de Dieu aujourd'hui, nous centre sur l’Eucharistie, et Jésus vient nous dire dans l’Evangile : «Travaillez non pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui demeure jusque dans la vie éternelle ». Et il ajoute : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, celui qui croit en moi n’aura jamais soif ».

L’Eucharistie, c’est le sacrement de l’amour : amour de Jésus pour nous. Jésus qui nous donne sa Vie. Amour sauveur de Jésus qui apaise, qui guérit et qui pardonne. Et lorsque nous communions au pain de vie, nous le recevons et nous reprenons à notre compte le chemin d’amour de Jésus, pour « Aller dans la Paix du Christ », Vivre avec Lui, Le Servir et l’Annoncer.

Les mariés de ce dimanche ne sont pas des jeunes novices. La cinquantaine pour l’un, la quarantaine pour l’autre. Ils comprennent aisément avec nous que chaque fois qu’ils communient et qu’ils communieront, ils disent «OUI » à l’amour à la manière de Jésus, au chemin du don qu’ils font l’un pour l’autre, à un «OUI » appelé à se renouveler à et se recevoir et à partager chaque jour davantage.

« Seigneur, donne-nous toujours de ce pain-là »,  et le Psalmiste ajoutera : « le pain des forts ».

  • Le pain de la liberté du consentement. Être libre de dire OUI, comme la Vierge Marie, pour demeurer dans l’Amour quoiqu’il en coûte, avec la grâce de Dieu.
  • Le pain de l’indissolubilité et de la fidélité de l’engagement. C’est une promesse qui engage. La fidélité c’est accepter l’autre, le respecter, lui pardonner. C’est garder la fraicheur des commencements et traverser les tempêtes de la vie dans la confiance, avec l’autre. Si vous avez été attentif à la première lecture. Au livre de l’Exode. Le Seigneur est fidèle. Il entend son peuple, non pas sans l’éprouver ou lui donner les moyens de tenir ! Il permet une certaine conversion des désirs, épure les nostalgies stériles et procure au final ce qu’il nous faut pour vivre et avancer.
    Entendons Saint Paul : «Il s’agit de vous défaire de votre conduite d’autrefois. Laissez-vous renouveler par la transformation spirituelle de votre pensée. Revêtez l’homme nouveau, crée, selon Dieu, dans la justice et la sainteté conforme à la vérité. »
  • Le pain de la fécondité de l’amour : la fécondité du couple se manifeste dans ses enfants mais aussi dans bien d’autres domaines : relations sociales, travail, loisirs, vie paroissiale ; vie paroissiale qui trouve son « apogée » dans la source et le sommet de la vie chrétienne qu’est l’Eucharistie.

Si nous vivons ce mariage un dimanche, ce n’est pas pour « mettre des galons » sur les épaules des mariés !

C’est pour donner à voir et à contempler le mystère de l’Amour de Dieu qui se donne sans cesse !

C’est pour nous rappeler que le mariage des chrétiens se réfère au mystère d’Alliance du Christ, que l’eucharistie actualise et réalise parfaitement.

Le pain et le vin, en devenant le corps et le sang du Christ, actualisent l’alliance dont le Christ a laissé un signe précisément lors de son dernier repas. La liturgie du mariage appelle les époux à être signe de l’amour du Christ et leur alliance portée à leur doigt leur rappelle qu’ils sont entrés sacramentellement dans cette alliance. C’est dans le quotidien de la recherche du bien de l’autre et des autres, de la prière personnelle, conjugale et communautaire, de la croissance de l’amour et du don, de la conversion permanente, du pardon que l’amour naît et croît comme signe de l’amour de Dieu.

Dans son encyclique Amoris Laetitia, le pape François rappelle ceci :

En famille il est nécessaire d’utiliser trois mots. Je veux le répéter, trois mots : s’il te plaît, merci, pardon, Trois mots clés ! ».

  • « Quand, dans une famille, on n’est pas envahissant et que l’on demande “s’il te plaît”,
  • quand, dans une famille, on n’est pas égoïste et que l’on apprend à dire “merci”,
  • quand, dans une famille, quelqu’un s’aperçoit qu’il a fait quelque chose de mal et sait dire “excuse-moi”, dans cette famille il y a la paix et la joie ». Cf. AL 133.

 AMEN.

P. Patrice MARIVIN


L'équipe pastorale

groupe ep 2021 22 bis vignette

Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

image email

Autres paroisses de Vannes

Paroisse Saint-Patern
4 Place Sainte Catherine - 02 97 46 16 84

Paroisse Notre-Dame de Lourdes
50 rue de la Brise - 02 97 63 47 89

Paroisse Saint-Pie X
8 Rue Saint Pie X - 02 97 63 12 56

Paroisse Saint Vincent Ferrier
59 rue des Vénètes - 02 97 63 22 03

Paroisse Saint-Guen
28 rue Irène Joliot Curie - 02 97 47 24 26

Back to top