Fête de la Sainte Trinité

« Au nom du Père , et du Fils et du Saint Esprit »…

La Trinité Sainte que nous célébrons aujourd’hui a été voulue par l’Eglise pour nous rappeler ce que signifie vraiment être chrétien, ce que cela formule implique pour nous.

Cette formule implique que la foi chrétienne, tout en étant absolument et rigoureusement monothéiste, c’est-à-dire croyant en un Dieu unique, est totalement et rigoureusement différente des deux autres monothéismes, c’est-à-dire du Judaïsme et de l’Islam. Rappelons-nous que Jésus a été condamné par les Juifs parce qu’il disait être le Fils de Dieu, se faisant ainsi l’égal du Père… Ce qui est un blasphème dans le Judaïsme. Quant à l’Islam, pour cette religion, la foi chrétienne en un Dieu en trois personnes est tout simplement du polythéisme.

L’originalité de la foi chrétienne est un monothéisme trinitaire. Cela veut dire que selon ce que Dieu a révélé de lui-même dans l’histoire du salut, et selon l’enseignement de l’Eglise, nous professons notre foi en un Unique Dieu mais en Trois personnes. Ce sont les Personnes dont il s’agit dans le Credo, et aussi comme nous le rappelons normalement dans la conclusion de toutes les prières liturgiques : «Nous Te le demandons Par Jésus Christ Ton Fils, qui vit et règne avec toi, dans l’Unité du Saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. AMEN ».

Un et trois : un beau et grand mystère ! Le mystère évoque parfois ce qui est secret, énigmatique, voire incompréhensible, déraisonnable. Il ne s’agit pas de cela ici. Le mystère de Dieu, ce n’est pas quelque chose de bizarre, d’étrange ou de délirant. Le mystère de Dieu, le mystère de la Trinité, c’est ce qui est l’intime de Dieu mais qui justement se dévoile à nous dans le Christ ; c’est quelque chose de plus grand que toute parole humaine et qui dépasse les capacités humaines, que nul ne peut comprendre uniquement avec son intelligence ; un mystère accessible seulement par la grâce de la Révélation de Dieu.

Ce n’est pas par hasard que cette fête est célébrée directement après la Pentecôte. Le Père a voulu sauver l’humanité en nous offrant la possibilité de retisser une relation avec Lui, relation rompue par le péché originel et actuel. Pour cela, Il a envoyé son Fils, qui, pour réaliser cette mission, a complètement pris notre nature humaine, à l’exception du péché. Avec sa mort et sa résurrection, il a racheté l’humanité entière. Il l’a fait une fois pour toute, il y a plus de 2000 ans. Et l’Esprit Saint (fruit de l’amour du Père et du Fils) nous est donné, pour que nous soyons des fils adoptifs du Père, dans le Christ. Dans la seconde lecture, Saint Paul nous dit que sommes adoptés par Dieu. Quand nous pensons à la puissance de Dieu, nous risquons d’éprouver un sentiment de peur et d’avoir une attitude d’esclave. Non, nous sommes ses enfants bien-aimés, des frères du Christ. Cela s’est réalisé et se réalise grâce à l’action de l’Esprit.

« Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit »… Avec la première alliance, Dieu ne s’adressait qu’au petit peuple d’Israël. La nouvelle alliance est annoncée et offerte a à tous les peuples du monde entier.

Ce qui nous est demandé, ce n’est pas de faire des adeptes mais des disciples-missionnaires et des serviteurs du Christ. Il n’est pas question d’enrôler mais de baptiser. Le baptême que nous avons reçu nous a plongés dans cet océan d’amour qui est Dieu Père, Fils et Saint Esprit. Nous avons été créés à l’image et à la ressemblance de Dieu, unique en Trois Personnes, relation, communion, communication vraie, dialogue, don total de soi, accueil de l’autre, collaboration et amour. Image, nous l’avons déjà en nous. Mais la ressemblance, nous devons y travailler au quotidien, avec la grâce de Dieu, en essayant de l’imiter par notre vécu et notre manière d’être et d’agir.

« Allez ! De toutes les nations, faites des disciples et baptisez-les au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit »

Cette grande et belle mission peut nous dépasser. Elle peut nous faire peur. Mais le Seigneur nous a promis d’être avec nous jusqu’à la fin du monde. En ce jour, nous le supplions : « Garde chacun d’entre nous et notre paroisse fidèles à ton amour. Donne-nous force, courage et joie pour témoigner de Toi tous les jours auprès de ceux vers nous allons ou que tu mets sur notre route ». AMEN.

P. Patrice Marivin


Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

L'équipe pastorale

groupe ep 2020 vignette

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

Autres paroisses de Vannes

Paroisse Saint-Patern
4 Place Sainte Catherine - 02 97 46 16 84

Paroisse Notre-Dame de Lourdes
50 rue de la Brise - 02 97 63 47 89

Paroisse Saint-Pie X
8 Rue Saint Pie X - 02 97 63 12 56

Paroisse Saint Vincent Ferrier
59 rue des Vénètes - 02 97 63 22 03

Paroisse Saint-Guen
28 rue Irène Joliot Curie - 02 97 47 24 26

Back to top