Est-ce que vous connaissez (par cœur) les 7 dons de l'Esprit Saint ?... On tente...

La sagesse - l'intelligence - le conseil - la force - la science - la piété - la crainte !

Chaque don mériterait une catéchèse bien spécifique ! Nous en reparlerons.

Ce matin, parlons du don de l’intelligence ! L'Evangile entendu à I ‘instant exprime très bien la profondeur et la force de ce don !

Nous distinguerons pudiquement la capacité intellectuelle dont chacun de nous est plus ou moins doté et l'acceptation revêtue par l'intelligence que l'Esprit de Dieu nous donne.

Nous voici avec les deux disciples qui rentrent d'Emmaüs ! Sur le chemin, ils sont passés par la stupéfaction, l'incrédulité, l'étonnement, la crainte, et, finalement, ils entrent dans la plénitude la joie !

Ils ont fait l'expérience de la rencontre. La rencontre avec le Ressuscité mais aussi la rencontre avec leurs propres fragilités, leurs questionnements, leurs peurs et surtout, la rencontre avec le changement radical de leurs certitudes. Ils sont obligés de vivre un déplacement intérieur et d’aller vers quelque chose de complètement nouveau. Ils doivent quitter leur « zone de confort » pour consentir à une nouveauté qui va changer radicalement leur vie !

Intelligence d'une Rencontre ! de se connaitre ! de se laisser rencontrer et renouveler !

Et ces deux disciples rejoignent les Onze ! Eux ont déjà un peu « bougés » dans leur cœur, depuis leur halte à Emmaüs, mais les autres restent sceptiques, ils écoutent sans être réellement « convaincus » !

La façon dont Jésus va ouvrir leur cœur à l’intelligence des Ecritures est un chef d'œuvre de délicatesse et de méthode.

« La paix soit avec vous » ! Pas la peur ou le chantage affectif, pas les remarques désobligeantes envers des cœurs lents à croire, mais la « Paix », signature de l'Amour de Dieu. « Il faut que s'accomplisse tout ce qui a été écrit à mon sujet dans la loi de Moïse, les prophètes et les psaumes ».

Comprenons : Jésus ressuscité élargit leur horizon. Les disciples, souvent comme nous, sont focalisés sur les faits d'actualité. Ils doivent donc remettre ces évènements en perspective, les resituer dans l'histoire du Peuple de Dieu, puis accueillir l’inoui de la résurrection qui chamboule leurs certitudes.

Jésus leur explique, -c’est ce que nous faisons dans les séances de Bible et de catéchèse, qu'il était déjà « préfiguré » dans I ’Ancien Testament et même dès la Création du monde !

Car, ce que Jésus lit dans les Écritures est une mise en lumière des signes qui disent qu'il a été l'homme que Dieu espérait : notamment le Serviteur souffrant évoqué dans le livre d’Isaïe que nous avons lu pendant la Semaine sainte.

La victoire du Christ sur la mort, existait à titre de promesse dans les Écritures.

Jésus Ressuscité nous ramène à la maturité de notre foi. La foi qu'il nous enseigne apparait comme une expérience personnelle du croyant avec le Christ Ressuscité. Elle est liée à la connaissance des Ecritures qui révèle un Dieu présent dans l'histoire des hommes. Avec Jésus, la mort n'a pas le dernier mot: le dessein de Dieu est un dessein de vie. Jésus Ressuscité est la clé de lecture des Ecritures, c'est-à-dire de l'histoire sainte, prototype de l'histoire universelle, et l'histoire particulière de chacun d'entre nous.

En Jésus-Christ Ressuscité, le projet de Dieu, qui est un projet de vie, se déploie victorieusement à travers les épreuves. Il ne peut être arrêté ni par nos visions partielles de l'histoire, ni par nos idées reçues, ni par le narcissisme de l'humanité, ni par nos découragements, ni même par la mort.

Intelligence des Ecritures ! Intelligence de la Parole Vivante qu'est le Christ ! Intelligence de notre foi !

Les disciples et les apôtres ont cru, ont vu et sont entrés dans la compréhension du sens des Ecritures ! Alléluia.

Notre mission aujourd'hui c'est de continuer de témoigner de l'expérience vécue de notre foi. Et cette mission doit se traduire en des gestes concrets selon les recommandations de l'Apôtre Jean dans la seconde lecture : «voici comment nous savons que nous le connaissons, si nous gardons ses commandements ».

C'est donc à nous de faire connaitre sa Résurrection, avec intelligence et sagesse.

Comment ?

  • écouter avant de parler ;
  • comprendre (sans forcément tout bénir, ni tout approuver) la vie des gens dans notre société d’aujourd'hui ;
  • dire la vérité avec courage ;
  • lever les voiles de l’ignorance ;
  • s'appuyer sur les Ecritures ;
  • et aussi accepter d'être pardonné et de pardonner ;
  • se laisser toucher, se convertir, changer sa conduite.

« Seigneur, ouvre nos cœurs et nos esprits à l‘intelligence des Ecritures. Donne-nous de comprendre les chemins par lesquels tu nous conduis à la lumière de ton Amour ». AMEN.

Patrice Marivin