Dimanche de la Miséricorde !

Saint Jean-Paul II, en l'an 2000, a fait de ce 2ème dimanche de Pâques, le dimanche de la Miséricorde divine.

Le mystère de la Miséricorde, c'est le mystère d'un cœur qui s'émeut, d'un cœur qui se laisse toucher par la compassion d'un cœur qui fait grâce.

C'est au nom de cette Divine Miséricorde que nous célébrons, au sein de notre communauté, à la messe de 11 h, le sacrement des malades pour les personnes vulnérables qui le demandent. "Voici ce Cœur qui a tant aimé les hommes" ! Apaiser, réconforter et soulager au nom du Christ Ressuscité d'entre les morts !

Depuis le début de l'épidémie de la COVID 19, notre pays, dans un choix assumé de remarquable humanité, a donné la priorité absolue à la protection des plus vulnérables.

Et en même temps !... certains parlementaires choisissent de procéder à une offensive visant à obtenir la légalisation de l'euthanasie et du suicide assisté.

Ce n'est pas un mince paradoxe. Mesure-t-on bien l'effet produit par l'ouverture d'un tel débat sur le moral des personnes que l'âge, la maladie, le handicap fragilisent ?

N'y a-t-il pas une contradiction, et même une indécence à leur délivrer un étrange message : « nous nous battons quoi qu'il en coûte pour protéger votre vie, souvent très avancée, très diminuée, mais si vous désirez, nous vous offrons les moyens de choisir de disparaître ? »

Nous devrions être alertés par les témoignages des soignants belges accablés par les dérives de leur législation !

Légaliser l’euthanasie, cette aide active pour une mort planifiée et rapide, manifeste une méconnaissance totale de l'accompagnement des personnes en fin de vie, le mieux possible, de telle sorte qu’elles ne souffrent pas.

On le sait, les soins palliatifs sont devenus une science et un savoir-faire remarquables, capables de s'adapter à chaque situation. En outre, depuis la loi du 2 février 2016, prolongeant celle du 22 avril 2005, ils sont inscrits comme une obligation :

  • Interdiction de tout acharnement thérapeutique ;
  • Promotion de l'accompagnement ;
  • Exigence de collégialité médicale, en dialogue avec la personne vulnérable ou son représentant, pour mettre en œuvre une sédation profonde et continue jusqu'au décès, quand c'est le seul moyen d'apaiser.

Ces lois Leonetti-Claeys ont un double but : permettre à la personne en fin de vie de réaliser encore des rêves et des projets, et, lui éviter toute souffrance.

Les soins palliatifs illustrent magnifiquement la "MISERICORDE" grâce à laquelle chacun se sent respecté et en confiance jusqu’au bout auprès des siens et des soignants.

Aussi, refusons que la mort puisse devenir une « thérapeutique » ordinaire, banalisée et rangée parmi les soins ultimes !

Fuyons les nihilistes ! La vie est une aventure qu’il convient d’honorer de sa conception jusqu'en sa mort naturelle.
« Seigneur, donne à chacun sa propre mort, qui soit vraiment issue de cette vie » (Rainer Maria Rilke)

Père Patrice


L'équipe pastorale

groupe ep 2021 22 bis vignette

Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

Nous contacter

mail orange in

Autres paroisses de Vannes

Paroisse Saint-Patern
4 Place Sainte Catherine - 02 97 46 16 84

Paroisse Notre-Dame de Lourdes
50 rue de la Brise - 02 97 63 47 89

Paroisse Saint-Pie X
8 Rue Saint Pie X - 02 97 63 12 56

Paroisse Saint Vincent Ferrier
59 rue des Vénètes - 02 97 63 22 03

Paroisse Saint-Guen
28 rue Irène Joliot Curie - 02 97 47 24 26

Back to top