Dans son entretien avec la presse, sur le vol du retour Cracovie-Rome, dimanche 31 juillet 2016, Le pape François a abordé plusieurs thèmes : le terrorisme, la violence, l'extrémisme religieux, le fondmentalisme, le dieu Argent.

A Cracovie, samedi, 30 juillet, le pape a prié Dieu d’éloigner la violence et le terrorisme, et il a invoqué la paix, en l’église Saint-François où sont vénérées les reliques de deux martyrs franciscains polonais Zbigniew Strzałkowski et Michał Tomaszek, prêtres, victimes de la violence des miliciens du « Sentier lumineux » en 1995 au Pérou.

Et, dans l’avion, interrogé sur l’assassinat du père Jacques Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray (France), le 26 juillet, par deux jeunes se réclamant de Daech, le pape a refusé « d’identifier l’islam avec la violence ».

Au cours de l’Angélus de ce dimanche 12 février, le pape, dans son allocution, a plusieurs fois répété cette injonction, car l’insulte n’est pas digne d’un comportement chrétien. Voici un extrait de cette allocution reprise par Xavier Sartre de Radio Vatican.

«Jésus est venu pour achever et pour promulguer définitivement la loi de Dieu». Le Pape François est revenu sur le discours de la montagne cité dans l’évangile de ce jour.

« Jésus enseigne comment accomplir pleinement la volonté de Dieu, avec une “justice supérieure” par rapport à celle des scribes et des pharisiens », a expliqué le Pape. Cette justice, a-t-il précisé, est «animée par l’amour, la charité, la miséricorde, et, est par conséquent, capable de réaliser la substance des commandements, évitant le risque du formalisme». François est ainsi revenu sur les trois aspects que Jésus aborde dans l’évangile de ce dimanche.

Au cours de l'audience du 11 mai 2016, le pape François a proposé une relecture de la parabole communément appelée « parabole du fils prodigue » en soulignant que Jésus nous invite à retrouver la fraternité.

11 mai 2016 - Catéchèse du pape François

Le Père miséricordieux de la parabole invite ses deux fils à « se retrouver comme des frères », fait observer le pape François: sa miséricorde restaure la fraternité.

Le pape François a en effet consacré sa catéchèse sur la miséricorde dans le Nouveau Testament à la parabole appelée traditionnellement « de l’Enfant prodigue » et que le pape rebaptise « du Père miséricordieux », lors de l’audience du mercredi 11 mai, place Saint-Pierre.

En commentant le passage de l'épître de saint Jean qui était proposé à la méditation des fidèles le 29 avril 2016, le pape a mis en garde contre le piège de mener une double vie.

Pas de double vie entre lumière et ténèbres !

« Si tu dis que tu es en communion avec le Seigneur, alors, marche dans la lumière ! Mais la double vie, non ! Ce mensonge que nous sommes tellement habitués à voir, dire une chose et en faire une autre… Toujours la tentation. Le mensonge, nous savons d’où il vient : dans la Bible, Jésus appelle le diable ‘le père du mensonge’, le menteur. Et pour cela, avec tant de douceur, ce grand-père dit à l’Église adolescente, à l’Église jeune fille : ‘Ne sois pas menteuse ! Toi, tu es en communion avec Dieu, marche dans la lumière. Fais des œuvres de lumière, ne dis pas une chose en en faisant une autre. Pas de double vie !’»

«Comme les rois mages, mettons-nous en route, revêtons-nous de lumière et marchons vers l’Etoile de Jésus» : c’est l’appel lancé par le Pape François, en la fête de l'Epiphanie, le vendredi 6 janvier 2017 aux fidèles rassemblés sur la place Saint-Pierre pour la prière de l'Angelus.

L'étoile à suivre

«Dans notre vie, plusieurs lumières brillent et nous orientent. Il tient à nous de savoir lesquelles suivre». On trouve des lumières «intermittentes qui vont et viennent comme les petites satisfactions de la vie». Mais «même si elles sont bonnes, elles ne suffisent pas, car elles durent peu», prévient le Pape. Il y a également les lumières éblouissantes des projecteurs, de l’argent et du succès. «Elles promettent tout et tout de suite. Elles sont séduisantes, mais avec leur force aveuglante, elles nous font passer des rêves de gloire à l'obscurité la plus épaisse». Ce n’est pas cette lumière que les mages ont décidé de suivre. Ils ont suivi une lumière stable et douce «qui ne s’éteint pas, parce qu’elle n’est pas de ce monde: elle vient du ciel et resplendit dans le cœur». Parmi les nombreuses étoiles filantes de ce monde, c’est l’étoile de Jésus qu'ont choisi les mages. 

C'est sous ce titre que le pape François a rendu public  la lettre apostolique, qu'il offre à toute l'Eglise en clôture de l’année sainte de la Miséricorde qui a pris fin le 20 novembre. Cette lettre est en quelque sorte une feuille de route dans laquelle le pape rappelle que la miséricorde ne peut être « une parenthèse dans la vie de l’Église, elle en constitue l’existence même ».

Lire ou télécharger le texte Misericordia et misera. (10 pages)

Le 9 avril 2018, le Pape François a publié la nouvelle exhortation apostolique qu'il a préparée en pensant au prochain synode des Jeunes.

Titre de cette exhortation : Gaudete et Exsultate.  Dans cette exhortation, il lance un vibrant appel à la sainteté dans le monde actuel.

C'est un texte lumineux (d'une centaine de pages) qui a été  signé le 19 mars dernier, en la fête de saint Joseph et publié le jour de l’Annonciation.
Joseph et Marie sont donc les deux figures de sainteté qui encadrent cet écrit  rédigé avec une incroyable simplicité.

Au cours de la messe matinale du 14 octobre, à Sainte-Marthe le pape François, après la lecture de l'évangile du jour (Luc 12,1-7), a proposé un commentaire exigeant  aux fidèles présents, et, suggéré des  pistes pour un examen de conscience ...

 « Un mot que le Seigneur dit à ses disciples : « levain ». Luc écrit, rapportant l’enseignement de Jésus : « Méfiez-vous du levain des pharisiens ». Le Seigneur, a affirmé le pape, « a parlé du levain aussi dans d’autres occasions, quand il expliquait, par exemple, que le royaume des cieux était comme le levain que la femme mélange avec la farine, qu’elle pétrit et laisse grandir : c’est ainsi qu’est le royaume des cieux ». En outre, « l’apôtre Paul dit aux Corinthiens : enlevez le vieux levain et soyez un pâte nouvelle ».

Alors que nous fêtions hier, le "poverello d'Assise, les premiers mots du Pape François,lors de l'Angélus dominical, ont été pour la nouvelle encyclique Fratelli Tutti, et il a ajouté :

«Je l’ai offerte à Dieu sur la tombe de saint François qui me l’a inspirée comme la précédente encyclique Laudato si’».  «Les signes des temps montrent clairement que la fraternité humaine et le soin de la création forment l’unique voie vers le développement intégral et la paix, déjà indiquée précédemment par les saints Papes Jean XXIII, Paul VI et Jean-Paul II».

C'est une encyclique qui fera date, autant que Laudato Si', car actuellement  la fraternité est mise à mal autant que la nature, et pour les mêmes raisons : l'idéologie de la toute puissance technologique au service d'une économie gérée par la main invisible du Marché, qui broie en même temps la Nature et les humains, qui sont à son service.

Le grand Imam d'Al-Azhar, ne s'est pas trompé en commentant cette encyclique avec ces premiers mots : "Fratelli tutti" redonne sa conscience à l'humanité»

A lire donc de toute urgence !

http://www.vatican.va/content/francesco/fr/encyclicals/documents/papa-francesco_20201003_enciclica-fratelli-tutti.html

Rome le 23 janvier 2016

Catéchèse du pape François 

Chers frères et sœurs, bonjour !

Nous avons écouté le texte biblique qui guide, cette année, la réflexion de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, qui va du 18 au 26 janvier : cette semaine. Ce passage de la première Lettre de saint Pierre a été choisi par un groupe œcuménique de Lettonie, qui en avait été chargé par le Conseil œcuménique des Églises et par le Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens.

L'équipe pastorale

groupe ep 2021 22 bis vignette

Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

Autres paroisses de Vannes

Paroisse Saint-Patern
4 Place Sainte Catherine - 02 97 46 16 84

Paroisse Notre-Dame de Lourdes
50 rue de la Brise - 02 97 63 47 89

Paroisse Saint-Pie X
8 Rue Saint Pie X - 02 97 63 12 56

Paroisse Saint Vincent Ferrier
59 rue des Vénètes - 02 97 63 22 03

Paroisse Saint-Guen
28 rue Irène Joliot Curie - 02 97 47 24 26

Back to top