Prière du pape François à l'occasion
de l'ouverture de l'Année sainte de la Miséricorde, le 8 décembre 2015

Vierge Marie,

En ce jour de fête pour ton Immaculée Conception
je viens te présenter l’hommage de foi et d’amour
du peuple saint de Dieu qui vit dans cette ville et ce diocèse.

Je viens au nom des familles, avec leurs joies et leurs fatigues ;
des enfants et des jeunes, ouverts à la vie ;
des personnes âgées, chargées d’années et d’expérience ;
je viens tout particulièrement à toi
de la part des malades, des détenus,
de ceux pour qui le chemin est plus dur. 

Comme Pasteur, je viens aussi au nom de ceux
qui sont arrivés de terres lointaines en quête de paix et de travail.
Sous ton manteau, il y a de la place pour tous,
parce que tu es la Mère de la Miséricorde.

Ton cœur est plein de tendresse envers tous tes enfants :
la tendresse de Dieu, qui a pris chair en toi
et qui est devenu notre frère, Jésus,
Sauveur de tous les hommes et de toutes les femmes.

En te regardant, notre Mère Immaculée,
nous reconnaissons la victoire de la divine miséricorde
sur le péché et sur toutes ses conséquences ;
et se ravive en nous l’espérance d’une vie meilleure,
libre des esclavages, des rancœurs et des peurs.

Aujourd’hui, ici, dans le cœur de Rome,
nous entendons ta voix maternelle qui appelle chacun
à se mettre en chemin vers cette Porte, qui représente le Christ.

Tu dis à tous : « Venez, approchez-vous dans la confiance ;
entrez et recevez le don de la miséricorde ;
n’ayez pas peur, n’ayez pas honte :
le Père vous attend à bras ouverts pour vous donner son pardon
et vous accueillir dans sa maison.
Venez tous à la source de la paix et de la joie. »

Nous te remercions, Mère immaculée,
parce que sur ce chemin de réconciliation,
tu ne nous laisses pas seuls, mais tu nous accompagnes,
Tu es proche de nous et tu nous soutiens dans toutes les difficultés.

Bénie sois-tu, maintenant et toujours. Amen.