Homélie du 15 mai 2022

Homélie du 15 mai 2022

 5ème dimanche de Pâques C

Canonisation de Charles de Foucauld à Rome

Militaire, explorateur, moine, ermite, prêtre, missionnaire, linguiste et ami du peuple touareg au Sahara !...

Frères et sœurs, de qui parle-t-on, vous avez deviné ?...  Charles de Foucauld, bien entendu. Avec neuf autres personnes, il est canonisé ce dimanche à Rome par le Pape François. Il y aurait tant à lire, à réfléchir sur son époque et à méditer sur la figure de ce nouveau saint que l’on appelle déjà le «frère universel ». Ce consacré s’est éprouvé dans les déserts, intérieurs comme géographique.

Avouons-le, la figure de cet homme de la fin du XIXème siècle est quelque peu complexe. C’est à la fois celle d’un explorateur au temps du colonialisme et celle d’un homme solitaire, insatisfait et toujours en recherche de Dieu.

Mais il lui faudra du temps pour retrouver le Dieu de son enfance, pour consentir à s’abandonner totalement  entre ses mains et à se laisser aimer, en dépit de toutes ses fragilités.

Nous connaissons tous sa prière d’abandon, résumé d’un texte plus long, méditation écrite vers 1896 sur l’Evangile de Luc lorsqu’il était en Syrie.

Avouons-le aussi, nous aimons Charles de Foucauld parce bien souvent nous lui ressemblons. Avec ses périodes de doutes, de découragements, d’élans et d’obstination, de travail acharné et de rêves, il nous renvoie à nos propres parcours, jamais linéaires.

Avant de s’installer définitivement au désert du Hoggar, il aura cherché sa voie, d’abord à la Trappe de Notre-Dame des Neiges en Ardèche, puis à Nazareth, là où, pensait-il, il retrouverait la vie cachée de Jésus, avec les mêmes sentiments que Jésus.  Enfouir sa vie dans celle de Jésus et méditer son évangile, telle était  sa nourriture spirituelle. Et tout s’éclaire en lui.

Il est ordonné prêtre en 1900 (il a 42 ans), et aussitôt, il se sent appelé à aller vers "brebis perdues", vers les âmes les plus abandonnées, les plus délaissées, afin d'accomplir envers elles ce devoir de l'amour médité dans l’évangile : "Aimez vous les uns les autres comme je vous ai aimés, c'est à cela qu'on reconnaîtra que vous êtes mes disciples".

Et le voilà en route vers l’Afrique du Nord pour finalement atterrir à Béni Abbès, petite oasis du Sahara algérien aux confins du Maroc. »

C’est là qu’il pose définitivement ses valises. Les Touaregs seront sa famille et il sera le « Frère de tous ».

Nous aimons Charles de Foucauld parce qu’il nous rappelle que la vie chrétienne est une aventure. On ne peut jamais s’installer, s’établir, s’arrêter, car on a jamais fini d’apprendre à aimer. Foucauld, c’est le champion de la désinstallation. Foucauld est un antidote puissant à la tentation du ghetto, de l’entre-soi, qui peut parfois nous guetter.

Contrairement à l’image véhiculée par la légende, Charles n’a pas toujours été ermite. Il a sillonné le Sahara en tout sens. Il aimait le désert parce qu’il porte l’existence à des degrés existentiels impossible à trouver ailleurs. Le désert pour Charles était une école de l’épure, de la simplification : on y apprend à se soustraire de l’inutile. Mais il ne faut jamais oublier que le désert de Charles n’était pas vide, mais peuplé de musulmans. C’est en observant leur fidélité journalière à se tourner 7 fois par jour vers Dieu, qu’il sera interpelé au plus profond de lui-même.

« Aussitôt que je crus qu’il y avait un Dieu, je compris que je ne pouvais faire autrement que de ne vivre que pour Lui », écrira-t-il plus tard à son ami Henri de Castries.

Après sa conversion, Charles ne cessera jamais de mettre ses pas dans ceux de Jésus de Nazareth et il reviendra sans cesse au testament spirituel que Jésus a prononcé la veille de sa mort :  «Maintenant, le Fils de l’homme est glorifié, et Dieu est glorifié en lui ». Jésus n’a pas dit   : «Maintenant, je suis glorifié ». Mais, il parle de cette gloire qu’il reçoit, cette gloire qui lui vient d’être Fils.

A l’image de Jésus, Charles cherche pas la gloire, bien au contraire, il veut rayonner du Christ, de son amour pour tous les hommes.

Cela passe par le don sans calcul, jusqu’au don de la vie ! Aimer comme le Christ l’a fait !

Pour nous, aujourd’hui, aimer à la manière de Charles de Foucauld, ce n’est pas se laisser porter par le vent de l’affectivité du moment, mais décider, coûte que coûte, jour après jour,  d’aimer.

« Mon apostolat, dit Charles,  doit être l'apostolat de la bonté. Si l'on demande pourquoi je suis doux et bon, je dois dire : "Parce que je suis le serviteur d'un bien plus bon que moi". »

Comme Charles de Foucauld, nous devons nous efforcer de devenir des serviteurs de l’amour fraternel.

Pour cela nous avons à travailler sur nous-mêmes pour vaincre nos peurs, nos égoïsmes, nos fausses certitudes.

Demandons à Dieu de nous rejoindre dans nos déserts humains ou spirituels, pour laisser passer en nous sa force d’amour et de don.

Seigneur, par l’intercession de Saint Charles de Foucauld, affermis notre courage, purifie notre cœur. Sois toujours pour nous le Dieu de l’amour fraternel, de la miséricorde et met en nous l’audace de servir nos frères. AMEN.

 

Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

Autres paroisses de Vannes

Paroisse Saint-Patern
4 Place Sainte Catherine - 02 97 46 16 84

Paroisse Notre-Dame de Lourdes
50 rue de la Brise - 02 97 63 47 89

Paroisse Saint-Pie X
8 Rue Saint Pie X - 02 97 63 12 56

Paroisse Saint Vincent Ferrier
59 rue des Vénètes - 02 97 63 22 03

Paroisse Saint-Guen
28 rue Irène Joliot Curie - 02 97 47 24 26

Politique en matière de cookies

Ce site web utilise des cookies qui sont nécessaires à son fonctionnement et requis pour atteindre les objectifs illustrés dans la politique de confidentialité et de gestion des cookies. Nous ne faisons pas de publicité ni de tracking. En acceptant ceci OU en faisant défiler cette page OU en continuant à naviguer, vous acceptez notre politique de confidentialité.