Reliquaire de S. Vincent Ferrier
Reliquaire de S. Vincent Ferrier

Homelie du 8 mai 2022

Pardon de Saint Vincent Ferrier

Lorsqu’on évoque Vincent Ferrier, c’est en premier lieu son charisme de prédicateur qui nous vient à l’esprit. C’est peut-être le trait le plus caractéristique de Vincent Ferrier, que l’on a pu nommer l’Ange du Jugement. Celui qui rappelait volontiers à ses contemporains que nul ne sait ni le jour ni l’heure. Alors les siècles passant, différents courants traversant l’Église comme le jansénisme, ont pu enfermer l’action de ce grand saint dans l’image d’un prédicateur terrible et menaçant cherchant à convertir par la peur au cœur d’un moyen-âge obscurantiste. Relecture déformée de l’Histoire… St Vincent Ferrier l’écrit lui-même : « ayez le cœur d’une mère qui caresse ses enfants. Et réjouissez-vous de leurs progrès et de l’espérance qu’ils ont de mériter la gloire du Paradis. L’esprit de douceur. C’est par l’esprit de douceur que vous ferez du bien à vos auditeurs, tandis qu’ils seront peu touchés si vous vous contentez de considérations générales sur les vices et vertus. »

Alors non, St Vincent n’utilise pas la peur pour convertir. La peur qui paralyse, qui nous met sur la défensive, qui nous fait établir des murailles dans nos vies pour espérer être en sécurité. Tous nous vivons de telles peurs (face à une guerre, face à des décisions de nos dirigeants, face à une maladie, parfois face à son conjoint). Mais la peur ne peut pas nous apporter la paix, elle ne peut que nous présenter l’autre comme un ennemi et empêche le dialogue.

La crainte en revanche, telle que la prêche St Vincent Ferrier, c’est tout autre chose. Cette crainte, c’est le bouillonnement intérieur du missionnaire qui voit ses pauvretés et qui voit aussi l’urgence d’annoncer le Règne du Christ sauveur à tous les pécheurs. Alors cette crainte-là nous fait sortir de nous-même, de notre petit confort pour aller non pas contre l’autre mais avec lui sur le chemin du salut.  Alors oui il y a cette crainte, cette crainte de ne pas oser, de ne pas savoir quoi répondre à telle ou telle question, cette crainte d’être moqué, de ne pas savoir faire. Il n’y a qu’une seule solution et c’est la même solution qui fut adoptée par tous les saints : s’abandonner à Dieu. La crainte de Dieu ne va pas sans l’assurance profonde que l’Esprit-Saint, reçu à notre baptême et à notre confirmation, marche à nos côtés et fait la plupart du travail ! En quelques mots, la crainte nous conduit à tout remettre entre les mains de Dieu.

C’est sûrement cette crainte missionnaire qui fait qu’aujourd’hui encore quelques-uns choisissent de répondre à l’appel du Seigneur à le suivre dans le sacerdoce. Le Seigneur continue d’appeler des ouvriers à sa moisson, nous en sommes certain.

Mais lorsque cet appel raisonne au cœur d’un jeune homme, comment peut-il y répondre sereinement ? Le Seigneur vient chambouler toute une vie et la première question est « comment cela va-t-il se faire ? »

  • Comment répondre à cet appel alors que s’engager pour toute une vie semble impossible aujourd’hui ?
  • Comment répondre à cet appel alors que les communautés paroissiales vieillissent et semblent disparaitre ?
  • Comment répondre à cet appel alors que le sacerdoce est remis en cause, parfois jusque dans l’Église ?
  • Comment répondre à cet appel alors que, ce qui est mis en avant par le monde, c’est le bien-être individuel et la recherche du plaisir personnel ?

Il y a tant d’obstacles possibles pour répondre à l’appel du Seigneur…

Oui le Seigneur continue d’appeler et d’appeler largement mais dans quelles conditions reçoit-on cet appel ?

Toute la communauté a sa part de responsabilité dans l’éclosion d’une vocation. Comment préparons-nous la terre de notre communauté à accueillir une vocation ? Comment parlons-nous du sacerdoce entre nous, dans nos familles ?

Je peux vous témoigner que c’est en voyant, au sein de ma famille, dans ma communauté paroissiale, des visages d’hommes et de femmes prêts à s’engager pour annoncer le Christ, chacun selon ses moyens avec ses pauvretés et ses charismes, que j’ai osé sauter le pas et répondre « oui » au Seigneur. Nous ministres ordonnés, futur prêtres, nous sommes à votre service mais s’il n’y a personne à servir alors nous n’avons plus de raisons d’être !

En ce dimanche des vocations posons-nous la question de notre engagement personnel dans l’annonce de l’Évangile. C’est votre engagement qui nous permet de répondre « oui Seigneur, appuyé sur toi et soutenu par tous les frères et sœurs que tu me donnes je veux te consacrer ma vie ».

Le 19 juin, je ne m’engagerai pas pour moi seul mais pour servir le Christ au milieu de vous et avec vous tous.

Alors partageons cette sainte crainte missionnaire. Soyons conscient de l’urgence d’annoncer le Christ, comme nous y pressait Vincent Ferrier.

  • Que cette crainte que nos frères passent à côté de la rencontre avec le Christ nous fasse sortir de nos canapés !
  • Que cette crainte d’être trop fragiles et trop pauvres nous fasse collaborer ensemble pour la mission !
  • Que cette crainte de ne pas être à la hauteur de ce que nous annonçons nous fasse nous appuyer sur Dieu seul et nous abandonner à lui !

Amen

Abbé Thibault De Bruyn

Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

Autres paroisses de Vannes

Paroisse Saint-Patern
4 Place Sainte Catherine - 02 97 46 16 84

Paroisse Notre-Dame de Lourdes
50 rue de la Brise - 02 97 63 47 89

Paroisse Saint-Pie X
8 Rue Saint Pie X - 02 97 63 12 56

Paroisse Saint Vincent Ferrier
59 rue des Vénètes - 02 97 63 22 03

Paroisse Saint-Guen
28 rue Irène Joliot Curie - 02 97 47 24 26

Politique en matière de cookies

Ce site web utilise des cookies qui sont nécessaires à son fonctionnement et requis pour atteindre les objectifs illustrés dans la politique de confidentialité et de gestion des cookies. Nous ne faisons pas de publicité ni de tracking. En acceptant ceci OU en faisant défiler cette page OU en continuant à naviguer, vous acceptez notre politique de confidentialité.