Homélie du 20 mars 2022

Homélie du 20 mars 2022

Un dirigeant qui fait exécuter ses opposants politiques, une tour qui s’effondre et qui fait 18 morts… On pourrait se croire en train de lire la Une du Ouest France ou du Télégramme au petit déjeuner !

2000 ans nous séparent de cette page d’Évangile et pourtant nos actualités restent tristement les mêmes. Nous imaginons facilement les questions qui ont pu naître au sein de la population : « Pourquoi cela leur est-il arrivé à eux ? » et beaucoup de penser intérieurement « ils avaient bien dû faire quelque chose pour le mériter… ».

Ce lien imaginaire de la souffrance comme punition du péché, Jésus vient définitivement le briser : « Pensez-vous que ces Galiléens étaient de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens, pour avoir subi un tel sort ? Eh bien, je vous dis : pas du tout ! ». Jésus vient nous redonner à voir la véritable image de Dieu : non pas un Dieu qui punit mais un Dieu qui fait miséricorde. Cette miséricorde de Dieu, c’est le point central des lectures que nous venons d’entendre. Essayons de mieux comprendre cette miséricorde de Dieu.

Si nous regardons la rencontre de Moïse avec Dieu, dans le buisson ardent, nous remarquons que Dieu commence par demander à Moïse de retirer ses chaussures puis Moïse se couvre le visage. Moïse agit ainsi car il a conscience qu’il est devant le Tout-Autre, celui qui tient l’univers dans le creux de sa main. Moïse a conscience de la grandeur infinie de Dieu et prend les précautions qu’il faut pour ne pas offenser Dieu de sa présence.  Et immédiatement, Dieu se fait le Tout-Proche : « j’ai vu, oui, j’ai vu la misère de mon peuple […] oui, je connais ses souffrances. ». Dieu ne reste pas dans les hautes sphères, il descend auprès de son peuple, partager son quotidien, partager ses misères. Où est Dieu lorsqu’un mal scandaleux est commis ? Où est Dieu dans les catastrophes qui engendrent la mort d’innocents ? Dieu est là, présent, toujours aux côtés de celui qui souffre et il souffre avec lui. Mystère d’un Dieu qui compatit, d’un Dieu qui se fait l’un de nous, d’un Dieu qui offre sa vie pour nous.

C’est cela, la véritable miséricorde de Dieu ; sa miséricorde c’est de se faire proche dans la souffrance et de toujours nous tendre la main pour nous relever du péché. Bien souvent c’est notre esprit qui fabrique des obstacles à la miséricorde de Dieu :

  • « Dieu ne peut pas m’accompagner jusque-là, dans ma situation il y a trop de ténèbres pour que Dieu demeure avec moi. »
  • « Je ne vais plus lui demander pardon car le péché que je porte est trop lourd, ou je ne vais plus lui demander pardon car j’ai honte de retomber toujours dans le même péché. »

Et bien ne serait-ce pas cela la première des conversions que nous devons opérer, frères et sœurs ? Se convertir à la miséricorde, accepter que Dieu se salisse les mains pour nous ôter notre péché, accepter que Dieu s’installe dans les endroits sombres de nos vies.

Lorsque nous accueillons cette miséricorde du Seigneur pour nos vies, lorsque nous consentons à lui exposer nos blessures pour qu’il les soigne, alors nous pouvons devenir ce vigneron fidèle de l’Évangile. Celui qui bêche, qui met du fumier, qui garde l’espérance de la conversion de son frère, envers et contre tout. Rien n’est jamais joué d’avance, la rencontre avec le Christ peut avoir lieu à tout instant de la vie.

Alors persévérons, bêchons, désherbons, travaillons à l’avènement du Christ dans le cœur de nos frères. Si nous sommes prêtres par notre baptême, c’est pour intercéder auprès de Dieu pour nos frères à l’image de ce vigneron : « Maître, laisse-le encore cette année, le temps que je bêche autour pour y mettre du fumier. Peut-être donnera-t-il du fruit à l’avenir ». La prière des enfants de Dieu est efficace, n’hésitons pas à demander et à demander encore, peut-être jusque dans les larmes comme St Dominique. C’est cela la beauté et la grandeur de notre sacerdoce baptismal.

Thibault De Bruyn, diacre

Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

Autres paroisses de Vannes

Paroisse Saint-Patern
4 Place Sainte Catherine - 02 97 46 16 84

Paroisse Notre-Dame de Lourdes
50 rue de la Brise - 02 97 63 47 89

Paroisse Saint-Pie X
8 Rue Saint Pie X - 02 97 63 12 56

Paroisse Saint Vincent Ferrier
59 rue des Vénètes - 02 97 63 22 03

Paroisse Saint-Guen
28 rue Irène Joliot Curie - 02 97 47 24 26

Politique en matière de cookies

Ce site web utilise des cookies qui sont nécessaires à son fonctionnement et requis pour atteindre les objectifs illustrés dans la politique de confidentialité et de gestion des cookies. Nous ne faisons pas de publicité ni de tracking. En acceptant ceci OU en faisant défiler cette page OU en continuant à naviguer, vous acceptez notre politique de confidentialité.