Homélie du 27 février 2022

Homélie du 27 février 2022

8è dimanche du temps ordinaire -année C

Nous voici à quelques jours de l’entrée dans le Temps du Carême !

Quarante jours pour vivre ensemble une préparation spirituelle à la joie de Pâques, mystère central de la foi chrétienne : le Christ est mort et ressuscité pour nous sauver du mal, de celui qui   nous entoure comme de celui qui habite notre cœur et qui parfois transparaît dans nos pensées, nos paroles, nos gestes, nos silences, nos indifférences... Le Carême, par la prière, le jeûne et le partage, c’est l’ouverture à Dieu et aux autres. Pâques, c’est la communion avec Dieu. Loin d’être un simple exercice de recentrement sur soi ou de purification, le chemin qui s’ouvre à nous est une démarche d’amour !

« O mort, où est ta victoire » nous crie Saint Paul dans la deuxième lecture. Une telle question peut nous sembler décalée surtout lorsque l’on a vécu la perte d’un proche, fait la dure expérience de la mort qui sépare, qui fait mal et qui parait pour certains, hélas, avoir le dernier mot !

«O mort, où est ta victoire ? »…

Comprenons bien que Paul ne défie pas la mort.  Tout au contraire, il proclame que la mort n’est pas le dernier mot de la vie. Il pense la mort, à partir de la mort de Jésus, par laquelle il sait, avec certitude, que l’essence de la vie est éternelle.

Puisque nous allons cheminer vers Pâques. Puis-je vous poser plusieurs questions, de vraies questions :

  • Qu’en est-il de notre mort individuelle ?
  • Qu’en est-il du rêve de vie éternelle que nous entretenons chacun en secret ?
  • Que nous est-il permis d’espérer ?

Nous savons que notre réponse ne peut venir de notre enveloppe charnelle manifestement destinée à la décomposition, mais seulement de notre âme parce que c’est elle qui absorbe les dons de la vie, ceux de l’esprit, et, si nous sommes croyants, ceux de la foi.

Une foi reçue des apôtres, de l’Eglise.

Alors, que proclamons-nous dans le Credo ?

Nous croyons que Jésus de Nazareth, le fils de Marie et de Joseph, cet homme qui vivait il y a 2000 ans en Palestine, est le Fils unique que Dieu le Père a vraiment ressuscité, laissant vide un tombeau, non parce qu’on avait enlevé un cadavre à la sauvette, mais parce que précisément ce cadavre avait retrouvé vie ?

Oui nous le croyons, parce que Jésus est allé vers l’absolu de la vie en donnant sa vie. Jésus a pris sur lui toutes les douleurs du monde, en sorte que, même les plus humiliés et les plus suppliciés peuvent dans leur douleur, s’identifier à lui, et, trouver réconfort en lui. Si Jésus a fait cela, ce n’était pas pour se complaire dans la souffrance : il s’est laissé clouer sur la croix pour montrer au monde que l’amour absolu est possible, un amour « fort comme la mort », et même plus fort qu’elle, capable de dire : « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font. »

Oui, avec Jésus, la mort s’est transformée en relèvement, en sursaut de vie.

Nous croyons que la mort n’est pas une punition divine, mais un passage en Dieu. « J’en suis sûr, un jour viendra où dans ma propre chair, je verrai Dieu mon rédempteur » dit le prophète Elie. Oui, Frères et sœurs,  nous tous ici rassemblés, en tant que fils de Dieu et cohéritiers du Christ, nous sommes appelés à voir de nos propres yeux, l’Eternelle gloire de Dieu auprès de Marie et des saints de tous les temps.              

Nous croyons enfin à la résurrection de la chair ?

La foi de l’Eglise le proclame … mais humblement, parfois nous avons envie de dire comme Marie à l’ange Gabriel : «  Comment cela se fera-t-il ? »

Il me semble qu’il faut laisser à Dieu le secret des choses invisibles et le mystère de la résurrection de la chair.

Cependant, par expérience, il nous est permis d’affirmer que ceux que nous portons en nous, que nous avons connus et aimés,  ont un visage, des yeux, une apparence. Ils ne sont pas devenus des zombies ni des fantômes errant sans enveloppe corporelle. Ils sont tels qu’ils étaient dans la vie, mais autrement.

C’est cette expérience qui nous donne de croire fermement que lors de l’Avènement glorieux du Christ, nous retrouverons un corps de chair, certes spirituel, incorruptible et transfiguré en corps de gloire, mais que nous retrouverons ce corps tel que nous le connaissons aujourd’hui et  tout ce qui est nécessaire à sa perfection.

Si cela nous parait trop beau, trop extraordinaire, tournons-nous vers le Christ et contemplons un certain matin de Pâques ! L’impensable s’y est produit. Marie-Madeleine a vraiment vu son Seigneur Ressuscité et s’est écrié « Rabbouni !  Thomas l’incrédule a été invité à mettre le doigt dans les blessures de Jésus.

Gardons courage et Espérance ! 40 jours d’aventure spirituelle et de traversées avec notre Seigneur mort et Ressuscité pour nous ! Si notre corps de misère s’en va «à la ruine » et que nous peinons souvent à travers les épreuves et les souffrances du quotidien, c’est déjà à la Résurrection que nous goûtons lorsque nous communion au Corps et au Sang du Christ. Jésus, notre Seigneur, a vaincu le monde ! Il a vaincu la mort ! Christ est Ressuscité. AMEN.

Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

Autres paroisses de Vannes

Paroisse Saint-Patern
4 Place Sainte Catherine - 02 97 46 16 84

Paroisse Notre-Dame de Lourdes
50 rue de la Brise - 02 97 63 47 89

Paroisse Saint-Pie X
8 Rue Saint Pie X - 02 97 63 12 56

Paroisse Saint Vincent Ferrier
59 rue des Vénètes - 02 97 63 22 03

Paroisse Saint-Guen
28 rue Irène Joliot Curie - 02 97 47 24 26

Politique en matière de cookies

Ce site web utilise des cookies qui sont nécessaires à son fonctionnement et requis pour atteindre les objectifs illustrés dans la politique de confidentialité et de gestion des cookies. Nous ne faisons pas de publicité ni de tracking. En acceptant ceci OU en faisant défiler cette page OU en continuant à naviguer, vous acceptez notre politique de confidentialité.