Homélie du 12 décembre 2021

Homélie du 12 décembre 2021

3è dimanche de l'Avent  « Gaudete »

Nous voici arrivés au terme de notre retraite paroissiale commencée dimanche dernier.

Une belle semaine d’intériorité, de contemplation et de méditation de la Parole de Dieu, « En AVENT MISSION », avec Marie, dans le souffle de l’Esprit Saint.

Avant-hier, vendredi soir, en communauté, nous nous sommes engagés à implorer l’Esprit Saint quotidiennement pour nous-mêmes et pour notre communauté :

«Ô Esprit Saint, Amour du Père et du Fils, inspire-moi toujours ce que je dois penser, ce que je dois dire, comment je dois le dire ; ce que je dois taire, ce que je dois écrire, comment je dois agir, ce que je dois faire, pour procurer ta gloire, le bien des âmes et ma propre sanctification. Ô Saint Esprit de Jésus, toute ma confiance est en toi ! ».

Et nous voici le dimanche de la JOIE ! Gaudete ! Joie d’accueillir l’Esprit Saint à « frais nouveaux », Celui qui vient faire habiter Dieu en nous !

« Que devons-nous faire ? ». Dans l’Evangile, la parole de Jean-Baptiste ébranle profondément ceux qui l’écoutent. Impossible de continuer à vivre comme avant ! Quelque chose doit changer. Pas chez les autres en premier. Chez eux, en eux ….

Jean-Baptiste est un homme libre. Il n’a rien à défendre, pas de plan de carrière. Jean est un porte-voix, un passeur. Il vient en éclaireur de Celui qui va baptiser dans l’eau et le feu.

Suivre Jean, écouter sa parole, lui faire confiance, c’est se mettre en chemin vers Celui qui vient, Jésus.

« Que devons-nous faire ? » lui demandent tour à tour les foules, les publicains et même les soldats …. et Jean répond concrètement aux uns et aux autres en prenant des exemples de la vie ordinaire :

  • partager ses vêtements, sa nourriture,
  • ne pas faire de violence, ne pas accuser à tort,
  • ne pas envier les richesses des autres …..

Et on pourrait ajouter ne pas faire de tort à son prochain, ne pas mentir, ne pas attiser la haine et encore moins la propager !

Toutes ces recommandations n’ont pas pris une ride tant elles restent valables pour nous aujourd’hui !

Jean ne propose pas des exploits à ceux qui viennent le voir ! Il leur dit simplement «chacun doit considérer la manière dont il vit ».

Et si, nous nous demandions à notre tour, « pour attendre le Christ, que devons-nous faire ? »

Tout d’abord PRIER.

Être et se tenir devant Dieu pour implorer l’Esprit Saint chaque matin, chaque jour. Sans lui, nous tomberons dans le faire, en confondant vitesse et précipitation, ma volonté et la sienne !

Nous convertir à la prière  dans le quotidien de nos vies, dans l’ordinaire de nos existences.

Dieu n’attend pas que nous fassions une révolution car la révolution fait table rase du passé. Il nous propose plutôt une évolution, une transformation en douceur de ce que nous sommes. C’est la prière qui révolutionnera notre vie !

Ensuite, PARTAGER.

Partager vêtements, nourriture, richesses … A quoi cela nous sert-il d’accumuler ? AU soir de notre vie nous serons jugés non pas sur ce que nous avons acquis, mais sur ce que nous aurons donné.

Enfin, se convertir.

Un jour un journaliste interrogeait Mère Térésa : à votre avis, que faut-il changer dans l’Eglise ? « Vous et moi », lui répondit la Sainte. L’Église, nous le savons bien,  est faite de baptisés misérables et pécheurs, avec le fardeau de leur passé, leurs limites et leurs misères. « Tous les saints ont un passé, dit le Pape François, et tous les pécheurs un avenir ».

Alors, comment convertir nos cœurs pour mettre en œuvre les recommandations de Jean-Baptiste ?

Il n’y a pas 36 solutions, mais une seule, et nous l’avons compris au cours de la retraite de cette semaine : mettre l’Esprit Saint au centre de notre vie pour l’écouter.

  • une écoute dégagée,
  • une écoute attentive,
  • une écoute silencieuse qui libère et laisse une joie qui envahit le cœur.

Noël qui approche est pour nous une nouvelle occasion de rencontrer «Celui qui est plus puissant que tout, et qui paradoxalement se présente comme un nouveau-né.

Avec «La Tilma » que nous accueillons ce dimanche, par l’intercession de Notre Dame de Guadalupe, devant l’Enfant qui vient, chacun sait ce qu’il doit faire : s’émerveiller, le contempler, le porter, le protéger, l’aider à grandir en nos cœurs, le montrer aux hommes.

Noël est vrai quand il est signe de re-naissance.

Re-naissance :

  • Fin de la retraite paroissiale et nouvelle aventure des disciples missionnaire de notre paroisse Saint Pierre Cathédrale.
  • Joie de goûter la présence de l’Esprit Saint qui vient bousculer nos vies comme « un vent de tempête », nous « plonger » dans le feu de son amour et brûler toutes nos souillures.
  • Joie d’être, ensemble, serviteurs de la joie… pour le Meilleur et pour le Dire. AMEN.

P. Patrice Marivin

Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

Autres paroisses de Vannes

Paroisse Saint-Patern
4 Place Sainte Catherine - 02 97 46 16 84

Paroisse Notre-Dame de Lourdes
50 rue de la Brise - 02 97 63 47 89

Paroisse Saint-Pie X
8 Rue Saint Pie X - 02 97 63 12 56

Paroisse Saint Vincent Ferrier
59 rue des Vénètes - 02 97 63 22 03

Paroisse Saint-Guen
28 rue Irène Joliot Curie - 02 97 47 24 26

Politique en matière de cookies

Ce site web utilise des cookies qui sont nécessaires à son fonctionnement et requis pour atteindre les objectifs illustrés dans la politique de confidentialité et de gestion des cookies. Nous ne faisons pas de publicité ni de tracking. En acceptant ceci OU en faisant défiler cette page OU en continuant à naviguer, vous acceptez notre politique de confidentialité.