D’une peinture vannetaise à un hôpital ivoirien…

Quel rapport, me direz-vous, entre ce tableau de saint Vincent Ferrier guérissant un malade lors de son entrée à Vannes en mars 1418 et ma prise de fonction comme directeur d’un hôpital de l’Ordre de Malte en Côte d’Ivoire en novembre 2020 ?

Notre Jubilé saint Vincent Ferrier m’a fait découvrir un homme qui avait fait des milliers de kilomètres à pied et à dos d’âne pour venir raviver la foi des Bretons, principalement par le verbe de sa prédication. Et malgré de belles initiatives de charité, notre Jubilé a surtout et beaucoup porté sur des dimensions culturelles et spirituelles (concerts, colloque, pèlerinages, veillées, …).

J’avais le profond désir de vivre et d’approfondir cette autre dimension de notre cher patron de la ville de Vannes, lui qui accompagnait les prisonniers et soulageait les malades : le service du plus fragile …

Cela tombe providentiellement bien :

  • Devise de l’Ordre de Malte ? « Une force au service du plus faible »
  • Ses besoins du moment ? Un directeur d’hôpital en Côte d’Ivoire.

Me voici, Seigneur, déjà comblé de ces premières semaines de responsabilités !

D'autres précisions la semaine prochaine !

Emmanuel DIDIER
Directeur Hôpital Saint Jean-Baptiste