Le Pape François ne cesse de rappeler à toutes les personnes, quelles qu'elles soient, que le sacrement du pardon est une voie éminente pour rencontrer le Christ et retrouver la joie de son amitié.

Le temps du Carême est propice à cette rencontre.

Afin d'entreprendre, dans un esprit d'humilité et de confiance cette démarche vers le pardon, le Vatican a publié un document qui passe en revue tous les points de rupture qu'il peut y avoir dans nos vies, à l'égard de l'amour de Dieu, du prochain et du Bien Commun. Nous le mettons à votre disposition.

Télécharger ce document

Le pape François a invité toutes les communautés catholiques du monde à vivre « avec foi » les « 24h pour le Seigneur » organisées  dans chaque diocèse pendant le temps du carême en rappelant la parole du Christ  : « Je veux la miséricorde » (Mt 9,13).

L’événement prévu  entend faire « redécouvrir le sacrement de la réconciliation », a rappelé le pape : « Je souhaite que cette année aussi ce moment privilégié de grâce sur le chemin du carême soit vécu dans beaucoup d’églises pour expérimenter la rencontre joyeuse avec la miséricorde du Père, qui accueille tout le monde et qui pardonne ».

Lors des salutations en polonais, le pape François a souligné que « le carême nous appelle à la conversion et à la pénitence : il nous indique le jeûne, la prière et l’aumône comme moyen de transformation ; il nous encourage à l’examen de conscience avec l’humble reconnaissance de ses fautes et la confession de ses péchés ».

Et le pape de citer saint Jean-Paul II : « Apprenez à appeler blanc le blanc, noir le noir, mal le mal et bien le bien. Apprenez à appeler péché le péché, et à ne pas l’appeler libération et progrès ».

« Pleins de confiance dans la puissance de la Parole de Dieu, ouvrons nos cœurs au don de sa miséricorde et de son pardon », a conclu le pape François.