«Jésus parlait en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes »

Nous sommes dans l’Evangile de Saint Marc. Jésus vient d’appeler ses premiers disciples. Le Christ se trouve chez lui, en Galilée, à Capharnaüm. C’est un peu sa ville ! C’est là qu’il reviendra avec ses disciples après chacun de ses déplacements missionnaires.

Et, là, dans cette localité, le jour du sabbat, Jésus va à la synagogue. C’est le lieu le plus approprié et le plus naturel pour aborder les questions religieuses. Et dans cette synagogue, on donne la parole à Jésus. Le jour du sabbat, on y a l’habitude de lire les Ecritures puis on y invite un des participants à en faire un commentaire. Il n’y avait donc pas que les scribes qui pouvaient prendre la parole dans une synagogue. Ils sont là pour nous faire comprendre quelque chose d’essentiel à propos de Jésus.

Cette différence essentielle entre Jésus et les scribes, c’est leur façon d’enseigner qui va le révéler. De Jésus, il nous est dit que les gens étaient frappés par son son enseignement, parce qu’il enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes. Alors, posons-nous quelques questions :

  • En quoi Jésus avait-il de l’autorité et quelle était son autorité ?
  • Pourquoi, si Jésus avait de l’autorité, a-t-il connu ce qui s’apparente à un échec ?
  • Pourquoi n’a-t-il pas convaincu tout le monde et pourquoi a-t-il été condamné ?

Dans le passage d’évangile de saint Marc, on ne sait pas ce que Jésus enseignait lorsqu’il a été importuné par les cris d’une personne tourmentée ! Mais on voit qu’il a maitrisé la situation et qu’il a fait une forte impression d’autorité sur son auditoire en réalisant son tout premier miracle : un exorcisme.

Jésus écoute attentivement l’homme tourmenté qui est devant lui. Il écoute jusqu’au bout ses contradictions « Tu es venu pour nous perdre et Tu es le Saint de Dieu ». Jésus ne répond pas par des arguments mais par un ordre  : «Tais-toi, sors de cet homme ».

Peu de mots, mais d’une fécondité redoutable.

En linguistique, on parle d’une parole performatrice, c’est-à-dire d’une parole qui fait ce qu’elle dit. 

C’est cela qui est jugé « nouveau » et qui fait « autorité ». 

Jésus enseigne avec autorité. La personne tourmentée ne parle plus, elle ne sait que vociférer et crier. Pire encore, cette personne alterne de façon inquiétante entre le « je » et le « nous ». « Es-tu venu nous perdre, je sais fort bien qui tu es ». Sa personnalité est éclatée, elle n’arrive plus à faire l’unité de son moi profond. Comme quoi le fait de savoir ne suffit pas pour garantir l’identité, la santé, le salut.

L’autorité de Jésus va s’appliquer à exorciser ce démon de la division intérieure. Avec force, Jésus rétablit en cet homme la possibilité d’être « un » au lieu d’être « plusieurs », de parler au lieu de crier… 

Autorité vient de «augere » = augmenter !

Dans la cité romaine, l’autorité consistait à augmenter et à accroître les fondations de la vie commune, de la cité, posées par les ancêtres. Être en position d’autorité à Rome, c’était s’inscrire dans cette lignée ininterrompue de successeurs, depuis Romulus et Remus. C’était être relié à ses propres origines. Cette autorité permettait à la fondation de perdurer, à la cité d’augmenter son pouvoir.

Jésus fait preuve de cette autorité « d’augmentation » lorsqu’il reprend la loi de Moïse pour l’accomplir et la porter à son incandescence : «on vous a dit, eh bien moi je vous dis » (Mt 5).

  • C’est de cette autorité que les parents devraient faire preuve pour faire croitre leur enfant, augmenter ses capacités à développer en lui ce qu’il y a de meilleur.
  • C’est de cette même autorité que les dirigeants d’entreprise devraient faire preuve pour servir la croissance individuelle et collective de leurs équipes plutôt que de faire sentir leurs galons hiérarchiques façon chef ! 

 Autorité vient aussi de «auctor » = être l’auteur d’une initiative qui rallie tous les suffrages 

 L’autorité du Christ c’est sa force de persuasion qui lui vient du Père Céleste : « il est le saint de Dieu, il est le Verbe fait chair ». Et la foule ne se trompe pas, elle discerne « un enseignement nouveau » qui suscite leur adhésion : « c’est vrai, j’adhère à ce que dit cet homme-là, je me sens appelé à le suivre ». En cela, Jésus se révèle l’authentique « servant leader », quelqu’un qui éveille le désir de le suivre parce qu’on devient ainsi davantage soi-même.

Cette forme d’autorité ne cherche pas l’obéissance, encore moins la soumission, mais l’adhésion.

Comment répondre à la question de l’échec apparent du Christ ? Pourquoi  Jésus a-t-il été lâché par ses contemporains ?

Parce que les gens, les foules et surtout les scribes qui scrutaient les Ecritures, attendaient un homme de pouvoir et ils n’ont pas voulu admettre que Jésus était le Serviteur, le Prince de la paix, le conseiller merveilleux pourtant dépeint par Isaïe.

Ils attendaient une autorité politique statutaire et ils n’ont pas perçu en Jésus l’autorité divine qui expulse tout imposteur, qui fait toute chose nouvelle par la puissance de sa Parole.

Que l’Esprit du Christ nous apprenne à laisser vivre en nous cette autorité divine qui fait grandir dans l’amour

P. Patrice Marivin


Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

L'équipe pastorale

groupe ep 2020 vignette

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

Nous contacter :
Pour toutes questions, veuillez nous contacter à l'aide du formulaire ci-dessous :

Autres paroisses de Vannes

Paroisse Saint-Patern
4 Place Sainte Catherine - 02 97 46 16 84

Paroisse Notre-Dame de Lourdes
50 rue de la Brise - 02 97 63 47 89

Paroisse Saint-Pie X
8 Rue Saint Pie X - 02 97 63 12 56

Paroisse Saint Vincent Ferrier
59 rue des Vénètes - 02 97 63 22 03

Paroisse Saint-Guen
28 rue Irène Joliot Curie - 02 97 47 24 26

Back to top