Mes amis, nous sommes le 21 juin.

  • 21 juin fête de la musique : « par la musique et par nos voix », cette fête particulière pour les raisons que nous connaissons ces temps-ci.
  • 21 juin,   messe animée ce dimanche à 11 heures, par le chœur de liturgie jeunes. Magnifique psaume, entendu proclamé et médité un instant et le psalmiste nous dit : «  que le ciel et terre te célèbrent, qu’ils soient toujours avec toi »

En notre paroisse, nous avons la grâce et la chance d'avoir un trois chœurs liturgiques :  

  • la chorale paroissiale dirigée par Madeleine Le Guillanton,
  • Memo-Chœur,  la mission-étudiante de l'ancien carmel qui anime la messe de chaque dimanche soir sous la houlette de Marie Guével,
  • et le chœur liturgique jeunes, qui était présidée jusqu'à présent par Louis-Marie Gallois.

Ce dernier qui anime parmi nous cette messe ce matin, s’en ira avec sa famille au mois d’août prochain pour Singapour pour quelques années d’expérience de la mondialisation et de travail ailleurs. Mais il reviendra à Vannes, parce qu’on lorsqu’on a goûté à demeurer à Vannes, on y revient toujours. N’est-ce pas Louis-Marie que tu reviendras ?

Merci cher Louis-Marie pour qui tu es, merci pour la qualité de ta présence et pour avoir fait, pas que toi, mais avec l’Esprit Saint, de ce chœur, une véritable fraternité paroissiale, guidée par la prière, la méditation de la Parole de Dieu et le chant liturgique.

Vous savez comme moi que le rôle et la mission d’une chorale n’est pas de donner un concert, mais comme dit si bien le saint concile Vatican II «  d’introduire et de porter l’assemblée des fidèles dans sa participation active au saint sacrifice de la messe par la beauté des chants choisis. »

Une chorale liturgique nous en avons trois ici, elles travaillent en communion, non pas en rivalité, « nous réunissons, nous conversons, nous confrontons les points de vue, nous prions ensemble et nous choisissons le meilleur ....  pour le meilleur et pour le dire. »

Une chorale liturgique est un service d’Eglise, presqu’une véritable diaconie. Y sont conviées toutes les bonnes volontés dès lors qu'elles sont gratifiées de ce qu'il est convenu d'appeler une belle voix, mais pas seulement… Car ce qui fait la beauté d'une chorale ce ne sont pas les voix d’exception, même s’il est toujours préférable d’en compter quelques-unes de ses pupitres, n'est-ce pas mes amis, mais le chœur tout entier qui ajuste son art, ses phrasés et ses harmoniques sous la gestuelle précise du maître de chant, .( et en matière de gestuelle on va te regretter Louis-Marie  !)  .... tandis que tu dois garder, comme Madeleine, comme Marie, l'oreille attentive aux résonances de l’orgue, ce bel instrument, joyau de notre cathédrale !

Je voudrais aussi parmi vous rendre hommage

  • à nos chers organistes  :  Jean-Pierre, Michel,
  • à nos musiciens, : François Patricia le violon, 

et tous les autres  sans qui nos célébrations seraient sans relief et sans vibration. Musique et voix forment une alliance parfaite pour transmettre la hauteur et la profondeur du mystère célébré. Sans elles, nos assemblées seraient peut-être moins unanimes et nos cœurs plus lents à accueillir le don de Dieu.

Lorsque l'an passé nous avons accueilli, chacun à sa place,  dans les missions respectives, notre conservateur de la cathédrale, l'architecte des bâtiments de France, Olivier Kurt, arrivant de Dijon, me disait  la belle surprise de voir une cathédrale vivante, une assemblée liturgique belle rayonnante. Et vous serez d’accord avec moi, nous sommes d’accord ensemble, pour que cet édifice ne soit pas au cœur de la ville de Vannes un musée que l’on vient visiter, mais bel et bien l’Eglise du Dieu Vivant, là où l’on célèbre les joies et les peines, les espérances, là ou l’on peut rayonner au cœur de ville de l’amour même de Dieu, qu’on le fasse ici dans la nef, ou sur le parvis, une Eglise en parvis, une Eglise qui chante qui prie, qui célèbre capable d'annoncer la Bonne nouvelle.

Est-ce que nous sommes capables de prendre conscience ensemble que nous ne venons pas à la messe,  pour « l'entendre » comme disait autrefois,  ni pour assister de manière passive mais pour y participer pleinement ; la Parole  entendue ne doit pas ruisseler sur nous mais nous pénétrer jusqu’à l’intime pour disposer nos cœurs à recevoir le Pain rompu qu’est le Christ offert pour la multitude.

Participer à la messe c’est entrer dans un mystère d'amour et de communion fraternelle. C’est recevoir le Pain de Vie, accueillir une parole de Dieu qui nous sauve, de Dieu qui nous aime, de Dieu qui nous guérit de notre lèpre, de notre péché.

Et en invoquant le nom, tout à l’heure des personnes décédées, qui pour certaines nous ont quitté bien trop tôt, en recevant le Corps du Christ, nous nous approchons de nos fidèles défunts qui, je le crois,  j’espère et je le sais, sont assises à la table des noces de l’Agneau, et reposent en paix, dans l'attente de la résurrection, dans l’attente de nous revoir. Alors ce sera la joie parfaite !

Eglise la terre, Cathédrale en cœur de ville, Eglise de pierres vivantes, Eglise faite d’hommes et de femmes, « à tous on peut tout ! »

Jeudi dernier en célébrant, je le croyais discrètement, les 20 ans de mon ministère sacerdotal, [merci pour les surprises], j'ai pris le temps de relire avec vous ce qu'a été le parcours avec le Christ dans ses joies, dans ses combats dans ses luttes comme tout un chacun,  mais dans son espérance.

Un bon pédagogue ou un responsable vous dira qu’évaluer c’est donner de la valeur.  Donner de la valeur, ce n’est pas donner une bonne note ou une mauvaise note à quelqu'un  ....  je ne veux pas être à l’heure de l’évaluation pour le chœur liturgique jeune,  bien que nous ayons tous et toutes à un moment ou à un autre à vivre cette évaluation.

Donner de la valeur à ce que nous sommes non pas en regardant notre nombril, mais en nous laissant capter par la Parole et la parole de Dieu.

Merci à Louis-Marie, merci à son épouse vos 4 enfants. Je vous souhaite bon vent à Singapour !   Grâce à WhatsApp et à tous les instruments appris durant le confinement je ne doute pas que tu écouteras  spécialement la messe qui sera animée par ton ou tes successeurs. Que celui qui a des oreilles qu’il entende !

Merci Madeleine, merci Marie.

Voyez, à travers ces visages se sont pas des palmes que je mets sur les épaules. C'est à l’Eglise que j'aime, cette Eglise que nous aimons où chacun joue dans la bonne note, la belle partition, le juste ton. Ce qui est moche c’est quand on vit hors du cœur pour notre propre pouvoir, notre propre gloriole. Et il y a beaucoup de gens qui animent dans l'église et jouent hors du cœur. Mais ils ne sont plus du Christ et ne sont plus de l'Eglise parce qu’ils reçoivent  d'eux-mêmes leur mission ...  alors que lorsque l'on vit de cette Eglise belle mais fragile, on le sait bien, aujourd'hui, c’est quand on assume sa propre fragilité, quand on se sait immergé depuis toujours dans l'amour divin que nous pouvons avancer.

Et je veux encore remercier aussi, tous ceux qui sont plus discrets et qui permettent les offices : les sacristains, ( tiens en fait de sacristain, j’embauche …enfin l'Esprit-Saint embauche ! Tâche parfois ingrate est difficile mais tellement belle. Dominique, Armande et tant d’autres peuvent en témoigner :  il faut être là pour accueillir, pour dresser la table, pour que tout soit prêt. On parlerait des coulisses, mais il faut du monde pour cela. Si tel ou tel a un charisme qu’il fasse signe et qu’il vienne ! 

Merci aux fleuristes. Est-ce que vous avez remarqué comme notre cathédrale  est toujours propre, nettoyée.  Merci à cette équipe. Et puis les fleurs : l’art  floral en liturgie qui nous dit l’amour de Dieu.

Et puis merci aux uns et aux autres d’être qui vous êtes « devenons ce que nous sommes ». Vannes a besoin encore d’une Eglise qui soit en paix, qui soit belle, qui rayonne, je le redis, et qui évangélise, sinon nous serions là pour rien. Mettons le feu dans cette cathédrale, au sens figuré Svp ! Mettons-le pour que le cœur du Christ soit connu et reconnu !

Et puis je crois que de là-haut, nous on ne voit que partiellement, on ne devine que le mystère. Mais je suis sûr et certain, que ceux, pour qui tout a basculé, de là-haut où ils sont, ils nous disent : « Si vous saviez le Don de Dieu , si vous saviez à quel point Dieu vous aime, votre vie serait renversée comme ce petit jeune homme blond qui s’accroche à la manière d’un enfant. »

Goûtons par la musique et par nos voix. Fête de la musique aujourd’hui, douce, non confinée, mais belle, paisible.  Amen !

P. Patrice Marivin


Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

L'équipe pastorale

logo guide michelin 2019   Pour la 3è année, la Cathédrale de Vannes reçoit une étoile au Guide vert Michelin 2019,  pour indiquer aux touristes et aux visiteurs qu'elle mérite le détour.

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

Nous contacter :
Pour toutes questions, veuillez nous contacter à l'aide du formulaire ci-dessous :
Back to top