Prononcée par le P. Marivin à Noyalo le 24 avril 2020

punaise gold Télécharger l'homélie

Qu'est-ce que le Bon Dieu a bien pu dire à Didier quand tout a basculé pour lui lundi midi dernier ? (silence)

« Entre. Ne crains pas. Je suis ton Dieu. C'est moi qui t'ai choisi, appelé par ton nom".
Ici tout est grâce et beauté !    
et puis, Didier, rassure-toi, comme tu aimais si souvent le dire en parlant de ta santé, ici aussi, tout dysfonctionne normalement ».
(sourire)

Mes amis, dysfonctionnement, paradoxe, mystère !

  • Nous devrions être plusieurs centaines et nous voici quelques uns dans cette église !
  • Nous célébrons des funérailles et nous sommes plutôt du côté de l'ENCIELEMENT !
  • Nous pourrions légitimement être dans la peine, voire le désarroi, et le Seigneur nous donne d'être dans l'Espérance et la Paix, non loin de la Joie !
  • Nous aurions pu méditer de nombreux textes de l'évangile tant la vie de Didier respirait bon la Parole de Dieu  … et voici que celle entendue à l'instant résonne en Louange et Sagesse : cri de jubilation de Jésus exprimé dans le langage du psalmiste :
    « Je te loue, Père, Seigneur du Ciel et de la Terre. Tu as caché ces choses aux sages et aux savants et tu les as révélées aux touts petits »

Alors, oui ! tout dysfonctionne normalement : du côté du cœur blessé du Christ, source de la miséricorde infinie du Père, nous sommes fêlés de cet Amour-là.

Mais attention ! Ceux parmi nous qui voudraient trop rapidement canoniser Didier, l'homme, le docteur, oublient trop vite celui qui, en tenue de service, connaissait bien les salles d'attente, à sa manière, et avec son style !

  • Celles de l'hôpital, aux côtés des personnes malades et vulnérables qu'il a su si bien accompagner.  
  • Salle d'attente, synonyme pour lui d'un certain salon de beauté de l'Église catholique. Le confesseur ne pourra aller plus loin ! La Miséricorde est infinie !
  • Salle d'attente enfin du mystère de l'adaptation au Ciel. De même que nos yeux mettent du temps à s'adapter au soleil d'une journée de printemps, Didier met ce temps à contempler pleinement le soleil du Christ Ressuscité. C'est le moment où nous prions pour lui afin qu'il lui soit lavé et purifié de ses péchés dans le Sang de l'Agneau, afin qu'il puisse entrer dès que possible au Banquet de fête, au festin des noces de l'Agneau.

Didier, en apparence trompeuse, pouvait être impressionnant ! Grand, puis assis, look Jean ROCHEFORT, mais l'homme n'était pas acteur, il ne sur-jouait pas ! Par grâce, il avait fait la Rencontre avec un grand R : "A l'origine d'être chrétien, il n'y a pas une décision éthique ou une grande idée, mais la Rencontre avec un Événement, une Personne, qui donne à la vie un nouvel horizon et par là son orientation définitive" disait Benoit XVI.

Puis, il a fait une autre rencontre, celle de Brigitte, l'amour de sa vie : "on ne se marie pas uniquement parce qu'on s'aime, mais surtout pour s'aimer et semer jusque dans l'Éternité"

Didier aurait pu aisément jouer à celui qui sait, qui connait, se prendre pour « l'intello de service ». Rien de tout cela ! Il incarnait à sa manière ce que rappelle souvent le Pape François : « la sobriété heureuse ».

« Cette simplicité du cœur n'est pas le fruit d'une culture qui serait l'apanage des riches ; c'est une richesse de l'esprit et une clarté du regard qu'aucune science ne peut transmettre, si ce n'est la "science de l'amour » disait Sainte Thérèse. La vie authentique, la vie selon l'Évangile est à base de fidélité et de grandeur d'âme, et, elle ne se trouve pas immédiatement au bout de la recherche des hommes, mais suppose une victoire de chacun sur ses mensonges.

Le danger, aurait ajouté Didier, ce n'est pas la science, bien sûr, ni la recherche ou l'intelligence. Le danger, c'est celui de l'idolâtrie, de l'enfermement du réel dans des définitions, des dogmes, des Lois, des pratiques autant de choses qui sont certainement nécessaires mais auxquelles il ne faudrait jamais s'arrêter.

Le danger, c'est l'oubli de notre ignorance fondamentale et pourtant bonne puisqu'elle ouvre nos oreilles. Celui qui ne sait pas, ECOUTE car il a besoin d'apprendre. Mais celui qui croit savoir, aveuglé par ses certitudes, reste sourd à la nouveauté de Dieu et à la complexité du monde.

Didier, humblement était à l'écoute de l'Esprit, à l'écoute du monde, à l'écoute de la Source. L'homme était un croyant éclairé par la Parole de Dieu et le goût de l'Eucharistie : "regardez l'humilité de Dieu et faîtes lui l'hommage de vos cœurs".

  • Que dire de ce fameux jour de décembre 2015 où Didier voulut , coûte que coûte, passer la Porte Sainte de la Miséricorde ? Certains en ont été témoins !
  • Que dire de sa fidélité à l'eucharistie chaque matin durant de nombreuses années à la chapelle de l'Évêché ? Notre évêque, en pensant à Didier, me le rappelait hier au téléphone.
  • Comment passer sous silence mardi de la semaine dernière à Birhit ? Célébrant le sacrement des malades et l'eucharistie, nous avons eu un sourire qui en disait long sur la joie de l'ami de s'approcher de son Seigneur. Il est grand le Mystère de la foi ! De la source à la Vie !

Enfin, il vous aimait, chers enfants, petits-enfants, mais il aimait aussi l'Église, notre Église. Elle était à la fois pour lui, une Mère et un hôpital de campagne qui soigne les blessures après les champs de bataille pour reprendre ici la célèbre métaphore du Saint Père. Il aimait l'Église même s'il a pu parfois souffrir pour elle ou par elle.

Louange et humilité... Sagesse d'un Pauvre, d'un disciple missionnaire... Terminons cette homélie si vous voulez bien par une citation d'Eloi Leclerc : ...

"Il nous faut aller vers les hommes. La tâche est délicate. Le monde des hommes est un immense champ de lutte pour la richesse et la puissance. Et trop de souffrances et d'atrocités leur cachent le visage de Dieu. Il  ne faut surtout pas qu'en allant vers eux nous leur apparaissions comme une nouvelle espèce de compétiteurs. Nous devons être au milieu des hommes les témoins pacifiés du Tout-Puissant, des hommes sans convoitises et sans mépris, capables de devenir leurs amis. C'est notre amitié qu'ils attendent, une amitié qui leur fasse sentir qu'ils sont aimés de Dieu et sauvés en Jésus-Christ".

Voilà tout est dit...

Qu'est-ce que le Bon Dieu a bien pu dire à Didier ? Maintenant, il sait ! Tout dysfonctionne normalement.

Et nous mes amis... Nous qui passons trop souvent notre vie à courir après le repos, après la stabilité, après des circonstances favorables où nous pourrons enfin servir, enfin aimer. Pourquoi ne pas entrer aujourd'hui nous aussi dans le repos de Jésus, dans le paradoxe de l'humilité, de la douceur et de la Croix ? La Maître est là, il nous attend... AMEN.   

P. Patrice Marivin


Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

L'équipe pastorale

groupe ep 2020 vignette

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

Nous contacter :
Pour toutes questions, veuillez nous contacter à l'aide du formulaire ci-dessous :

Autres paroisses de Vannes

Paroisse Saint-Patern
4 Place Sainte Catherine - 02 97 46 16 84

Paroisse Notre-Dame de Lourdes
50 rue de la Brise - 02 97 63 47 89

Paroisse Saint-Pie X
8 Rue Saint Pie X - 02 97 63 12 56

Paroisse Saint Vincent Ferrier
59 rue des Vénètes - 02 97 63 22 03

Paroisse Saint-Guen
28 rue Irène Joliot Curie - 02 97 47 24 26

Back to top