Chaque année la liturgie nous prépare à célébrer NOEL avec l'aide de trois guides : Isaïe, Jean-Baptiste et Marie : le prophète, le précurseur et la mère. Le premier l'annonça de loin, le second le montra présent dans le monde, la dernière le porta dans son sein.

Voilà donc Celle que nous célébrons ce soir dans la joie !

Nous reconnaissons Marie de Nazareth comme conçue sans péché, l'Immaculée Conception, comme elle s'est nommée en apparaissant à Bernadette en 1858, à Lourdes, en usant du patois bigourdan : "Que soy era Immaculada Councepciou". Et la jeune Bernadette a répété ces mots dont elle ignorait le sens,  pour les rapporter à  l'Abbé Peyramale qui, au début, n’en cru pas un mot ! Mais elle persévéra dans son témoignage : "Je ne suis pas chargée de vous le faire croire, mais de vous le dire".

Marie est donc "conçue sans péché", c'est-à-dire totalement libre pour répondre à l'appel de Dieu quand cet appel lui sera adressé. Et c'est cela que raconte l'Évangile de Luc, à travers cette rencontre entre elle, la jeune juive de Nazareth, et le messager de Dieu, l'ange Gabriel.

"Voici que tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Tu vas concevoir et enfanter un fils. Il sera grand. Il sera appelé Fils du Très Haut".

"Je suis la servante du Seigneur", répondra Marie. "Qu'il me soit fait selon ta parole".

Par ces paroles brèves et simples s'est exprimé l'acte de foi le plus grand et le plus décisif de l'histoire du monde. Par cette réponse, écrit encore Origène, c'est comme si Marie disait à Dieu : "Me voici, je suis une tablette à écrire ; que l'écrivain écrive ce qu'il veut, que le Seigneur de toute chose fasse de moi ce qu'il veut". Il compare Marie à la tablette de cire que l'on utilisait de son temps pour écrire. Marie, dirions-nous aujourd'hui, s'offre à Dieu comme une page blanche où il peut écrire ce qu'il veut).

En elle, la femme sans péché, par son OUI, [Oui "fais-le Seigneur" à travers moi ; ce qui est bien différent de Oui, je vais le faire], le Verbe de Dieu va devenir chair. Et nous pouvons comprendre ainsi où est la source de notre vie humaine et voir comment nous sommes appelés par Dieu à participer à sa vie à Lui.

"Le Père de notre Seigneur Jésus Christ nous a choisis, dès avant la création du monde, pour être, dans l'amour, saints et irréprochables sous son regard".

L'apôtre Paul ose évoquer ainsi la profondeur de Dieu et notre vie d'hommes et de femmes intimement reliés au Père Créateur, par le Christ Jésus, devenu notre frère en humanité. L'apôtre Paul ne nomme jamais la Vierge Marie, sans doute par discrétion, mais il sait bien que Jésus, le Fils du Dieu vivant, ne serait pas devenu notre frère en humanité, s'il n'était pas né d'une femme, d'une femme appartenant à notre humanité, une femme unique, appelée par Dieu à être la mère du Sauveur.

Bien entendu, notre intelligence a du mal à percevoir la profondeur de cette REVELATION. Il faut la foi simple des gens simples, pareils à Bernadette, pour accepter ceci : que notre vie biologique d'êtres humains, nés d'un père et d'une mère, soit associée à la vie même du Dieu vivant.
Et le vocabulaire grec distingue alors le bios, la vie qui vient de l'union d'une cellule mâle et d'une cellule femelle, dans le ventre d'une femme, et la vie selon l'esprit, la zoé, qui n'est pas séparable de la vie biologique, mais qui vient s'inscrire en elle comme une source à l'intérieur de la terre.

Et si jamais, certains esprits scientistes ou trop rationalistes, pensent que la théologie complique les choses, il faudrait leur rappeler que le commencement et la fin de la vie humaine sont des mystères qui placent l’Homme, tous les hommes, en vis-à-vis de Dieu, qu’ils le veuillent ou non !

  • Que penser et que faire pour ne pas traiter la vie humaine, les cellules humaines, seulement comme des objets de manipulations techniques ?
  • Que penser et que faire pour comprendre et pour défendre le principe de transcendance qui est en chaque être humain, chaque personne, à commencer par les plus fragiles ?

Et si jamais certains pensent que ces questions brûlantes d’actualité sont superflues, (parce que notre monde change et qu’il faut évoluer avec lui, comme le ressassent les médias),  alors, il faudrait qu'elles soient portées par chacun d'entre nous, et même par les enfants qui se demanderont tôt ou tard :

  • D'où est-ce que je viens ?
  • Où ma vie a-t-elle son origine ?
  • Et est-ce que mes parents s'aimaient quand ils m'ont conçu ?"

Ce sont des questions incontournables, auxquelles la foi chrétienne en Dieu ne répond pas de manière scientifique, mais de façon croyante, en nous murmurant ceci :

  • Tu as été choisi comme un enfant ou une enfant de Dieu.
  • Tu viens de Lui, le Père Créateur. Il te connait et il t'a choisi pour être, dans l'amour, saint et irréprochable sous son regard.
  • En Jésus-Christ, le Fils du Dieu vivant né de la Vierge Marie, tu participes à la création nouvelle, délivrée de tout mal et de tout péché.
  • Tu es créé pour la vie avec Dieu et, dès aujourd'hui, à partir du baptême, tu as part à la résurrection du Christ.

Tout cela n'est pas une légende. Tout cela fait partie du mystère de la révélation qui se déploie dans l'histoire et auquel la Vierge Marie participe d'une façon unique :

  • "Comment cela se fera-t-il ?"
  • "Rien n'est impossible à Dieu"
  • "Je suis la servante du Seigneur"

Notre Dame du Mené, ouvre nos cœurs et nos intelligences, ce soir, à ce mystère de Dieu avec nous et de sa vie qui vient saisir nos vies, et donne-nous de témoigner, à travers nos corps d'hommes et de femmes, mariés ou célibataires, de cette Révélation qui est d'abord une bénédiction.

"Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ. Dans les cieux, il nous a comblés de sa bénédiction spirituelle en Jésus-Christ".  Amen !

P. Patrice Marivin


Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

L'équipe pastorale

logo guide michelin 2019   Pour la 3è année, la Cathédrale de Vannes reçoit une étoile au Guide vert Michelin 2019,  pour indiquer aux touristes et aux visiteurs qu'elle mérite le détour.

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

Nous contacter :
Pour toutes questions, veuillez nous contacter à l'aide du formulaire ci-dessous :
Back to top