Porte sainte de la Miséricorde

21ème dimanche Ordinaire C

Est-ce que vous vous souvenez de Charly CHAPLIN ? Oui, certainement...

Est-ce que vous connaissez cette histoire pleine d'humour que Chaplin a merveilleusement jouée ?

Charlot s'évertue à ouvrir la porte du grenier : il tire, il s'évertue, il tire encore, il transpire. Rien à faire : le verrou semble solide, la poignée tourne dans le vide.
Épuisé, Charlot s'affale de tout son long dans le couloir, et là surprise !
La porte s'ouvre toute seule, de l'intérieur !

Dans l’évangile d’aujourd’hui, une question retient notre attention : « Seigneur, n'y a-t-il que peu de gens qui soient sauvés ?  »...

Voilà bien le genre de question à laquelle Jésus ne répond jamais directement : les dates, les délais, les nombres. Tout cela, à ses yeux, n'est que vaine curiosité ! On lui demande une sécurité, il répond par une exigence et nous parle de « porte étroite » !

On lui demande : « Y aura-t-il beaucoup de gens à être sauvés ? ». Il répond calmement : "Tâche d'être de ceux-là ! Rien n'est fait d'avance, il faut entrer, donc vouloir entrer, et la porte est étroite" !

Pour nous, les paroles de Jésus sur la porte étroite et la porte fermée cachent une part de mystère !

Reprenons ce que dit Jésus :

 « Efforcez-vous d'entrer par la porte étroite, car, je vous le déclare, beaucoup chercheront à entrer et n'y parviendront pas. »

Par  cette réponse Jésus veut dire que la porte qui donne accès au royaume n’est pas comme celles de nos maisons. On ne l’ouvre pas en tournant la poignée et encore moins en forçant la serrure.

La Porte c’est Jésus lui-même ! « Nul ne va au Père sans passer par moi », « Je suis la porte des brebis »

Ainsi donc, entrer par la porte étroite, ce n’est pas un effort à faire, ce n'est pas une épreuve à passer, c’est choisir Jésus, comme guide. Or Jésus, lui-même, n’a pas choisi une voie royale pour accomplir sa mission.

  • Souvenons-nous de son entrée dans Jérusalem sur un ânon ;
  • Souvenons-nous de l’étroit chemin du Golgotha qu’il a gravi dans l’humiliation.

Ce qu’il nous propose aujourd’hui dans l’évangile est donc bien une porte étroite, qu’il nous faut accueillir comme une ouverture qui se propose à nous gratuitement à l’intérieur de nous, sans mérite de notre part, (comme la porte du grenier de Chaplin), qui s'ouvre d'elle-même mais de l'intérieur.

Une chose est claire, la porte de nos vies un jour se refermera.

Celle d’Emma, notre jeune servante d’assemblée, s’est refermée jeudi dernier, le lendemain de ses 13 ans, trop tôt assurément. Et cela relève du mystère …. Pourquoi Seigneur !

Devant la béance de ce mystère, demeurons comme Marie debout au pied de la croix. Regardons-la, cette mère des douleurs, bénie entre toutes les femmes !

Notre histoire personnelle et l'histoire du monde un jour sera close, et chacune d’entre nous, tournera un jour la dernière page de sa vie. Cela le Seigneur ne l'oublie pas et il ne veut pas que nous l’oubliions. Il est doux et miséricordieux, et il nous ramène sans cesse devant le sérieux de la vie.

Afin de pouvoir franchir la grande porte le jour J, il faut aussi comprendre que nous n'arrêtons pas de franchir symboliquement des portes tout au long de notre vie !

(Pas celle du genre "Prenez la porte", lorsqu'un professeur excédé en vient à ordonner de prendre la porte, c'est qu'il ne voit plus que l'exclusion du fautif comme remède au désordre. Prendre la porte résonne alors comme une menace, une sanction, qui annonce bien des ennuis à venir)

  • Souvenez-vous : à chaque baptême, nous accueillons symboliquement l'enfant ou l'adulte sur le seuil de l'église. Par le baptême, accueilli à la porte, chacun est invité à entrer, grâce au Christ et par lui, dans un autre monde.
  • Souvenez-vous : à chaque mariage, le prêtre ou le diacre va chercher les fiancés à la porte, pour qu'ils la franchissent avec lui. C'est pour signifier que le mariage est un passage, une Pâque, lorsqu'on se marie "dans le Seigneur". Et si la mariée est en blanc pour franchir la porte, c'est bien en rappel du baptême, car se marier participe à la mort et résurrection du Christ (mourir sans cesse à son égoïsme pour naître sans cesse à la communion avec l'être aimé).
  • Souvenez-vous : lorsque nous célébrons des obsèques d'un proche, nous accueillons le cercueil à la porte de l'église. Celui qui est uni au Christ traverse la mort comme on passe la porte.

Ainsi de notre naissance à notre mort, en passant pour certains par le mariage, tous les événements de notre existence peuvent devenir, à travers le Christ, comme des seuils à franchir, des portes qui s'ouvrent sur un Au-delà.

Et puis enfin, regardons en toute simplicité, ces moments, où le Christ doit être la porte de nos décisions, là où l'on doit le mêler à nos affaires importantes : l'argent, la carrière, les loisirs, la consommation, notre famille.

Voilà...

Finalement, la "morale" de cette page d’évangile n’est pas aussi négative qu’on pourrait le penser. Car Jésus insiste ici davantage sur l’urgence qu’il y a de s’engager dans le passage, plutôt que de rester sur le seuil à tergiverser en se posant des questions sans réponse ….

Frères et sœurs, engageons-nous avec le Christ, pour qu'un jour, devant nous, la porte du royaume s'ouvre toute seule de l'intérieur ! AMEN.


Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

L'équipe paroissiale

logo guide michelin 2019   Pour la 3è année, la Cathédrale de Vannes reçoit une étoile au Guide vert Michelin 2019,  pour indiquer aux touristes et aux visiteurs qu'elle mérite le détour.

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

Nous contacter :
Pour toutes questions, veuillez nous contacter à l'aide du formulaire ci-dessous :

Autres paroisses de Vannes

Paroisse Saint-Patern
4 Place Sainte Catherine - 02 97 46 16 84

Paroisse Notre-Dame de Lourdes
50 rue de la Brise - 02 97 63 47 89

Paroisse Saint-Pie X
8 Rue Saint Pie X - 02 97 63 12 56

Paroisse Saint Vincent Ferrier
59 rue des Vénètes - 02 97 63 22 03

Paroisse Saint-Guen
28 rue Irène Joliot Curie - 02 97 47 24 26

Back to top