16è dimanche du TO - Année C

  • Références des lectures : Gn 18, 1-10a ;  Ps 14 (15) ;  Col 1, 24-28 ;  Lc 10, 38-42

Écoute et agis !

La saison estivale est souvent le temps des déplacements, des rencontres, de l'accueil en famille. Pour certains, ce temps est synonyme de vacances, pour d'autres, de travail. Mais les vacances ne riment pas forcément avec repos.

Je pense aux grands parents qui accueillent, souvent avec joie, les enfants et petits-enfants mais qui ne profitent pas de la même manière de cette période de vacances. Ils sont de la génération des  « Chic-Ouf » : Chic, ils arrivent ! Ouf, ils repartent !

Les textes de ce dimanche que nous venons d'entendre, sont bien en relation avec ce temps de vacances. On nous parle de tente, d'accueil, de repas, d'occupations dans le service, d'agitation, d'écoute et de repos.

La première lecture nous dit qu'Abraham s'est assis à l'entrée de la tente, car c'était l'heure la plus chaude de la journée. « Seigneur, qui séjournera sous ta tente ?  Celui qui se conduit parfaitement, qui agit avec justice et dit la vérité» chanté dans le Psaume. Mais ce repos, à l'entrée de la tente, ne va pas durer.

Levant les yeux, Il voit trois hommes, court à leur rencontre, les invite à s'arrêter et à s'étendre sous un arbre.

Après ce temps d'accueil, Abraham se hâte pour dire à sa femme de préparer rapidement des galettes, puis il court jusqu'à son troupeau pour choisir la plus belle bête et demande à son serviteur de se dépêcher pour la cuisiner : quelle agitation pour les recevoir  !

Saint Paul lui aussi ne ménage pas ses efforts mais c'est pour l'évangélisation :

« La mission que Dieu m'a confiée, c'est de mener à bien, pour vous, l'annonce de sa parole. »

Dans l'évangile, il y a ce contraste entre l'agitation de Marthe pour accueillir Jésus et la tranquillité de Marie, assise aux pieds du Seigneur, à l'écoute de sa parole.

Toutes les deux accueillent Jésus mais de manière très différente :

  • Marthe par un accueil qui veut donner.
  • Marie par un accueil qui veut recevoir.

Toutes les deux sont actives : Marthe dans le service et Marie dans l'écoute.

À la question que Marthe adresse à Jésus : « Seigneur, cela ne te fait rien que ma sœur m'ait laissé faire seule le service ? Dis-lui donc de m'aider», la réponse de Jésus peut nous surprendre : « Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part, elle ne lui sera pas enlevée.»

Jésus ne désapprouve pas le travail de Marthe. Il lui reproche simplement son comportement inquiet, son souci de ne pas y arriver seule :  « Marthe, Marthe, tu te donnes du souci et tu t'agites pour bien des choses.»

Aujourd'hui, nous lui dirions : « Holà ! tu nous stresses, arrête donc un peu ! »

Saint Benoît que nous venons de fêter ce 11 juillet, résume à ses moines le style de vie qu'ils doivent appliquer : « Ora et labora. »

Autrement dit, la prière et le travail doivent se compléter l'un l'autre.

Notre pape François précise que dans notre vie chrétienne, la prière et l'action doivent toujours être profondément reliées, qu'une prière qui ne conduit pas à l'action concrète envers le frère ayant besoin d'aide, est une prière stérile et incomplète.

À l'inverse, quand on est plus préoccupé par « le faire », que l'on ne réserve pas de temps pour le dialogue avec le Seigneur dans la prière, on risque de ne servir que soi-même et non pas Dieu présent dans le frère que l'on accueille.

Marie, elle, est dans l'écoute de la parole de Jésus. L'évangile ne nous révèle pas ce que Jésus enseigne.

Le plus important, c'est l'attitude de Marie qui est assise aux pieds du Seigneur, sans doute son regard levé vers lui, et qui écoute pour ensuite mettre en pratique sa parole. Elle a vraiment l'attitude du disciple.

Vous qui êtes ici, vous aussi avez l'attitude de Marie ! Vous êtes assis, à l'écoute de sa parole, les yeux tournés vers lui. Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse nous dit Jésus : vous avez choisi la meilleure part !

Cette semaine, nous allons fêter Sainte Anne.

A Sainte Anne d'Auray, appelée à l'époque « Ker Anna », Nicolazic a écouté Ste Anne lui déclarer en breton ce 25 juillet 1624: « Me zo Anna, Mamm Mari, (je suis Anne, mère de Marie), Dieu veut que je sois honorée ici ».

Il s'est mis à l'ouvrage et a fait rebâtir une nouvelle chapelle.

A la suite de Nicolazic, 395 ans après, en ces 25 et 26 juillet 2019, nous serons des milliers à aller écouter la parole du Seigneur et prier dans ce sanctuaire, lors du Grand Pardon.

Alors, nous aussi, écoutons d'abord puis agissons, comme Marie et Marthe.

A la manière de Samuel : « Parle, ton serviteur écoute » prenons maintenant quelques instants dans le silence de notre cœur, pour demander que dans cette eucharistie, nous puissions « reprendre des forces » afin de mettre en pratique la Parole du Seigneur.

Choisissons la meilleure part, elle ne nous sera pas enlevée ! Amen.

François Gouthe
Diacre


Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

L'équipe pastorale

logo guide michelin 2019   Pour la 3è année, la Cathédrale de Vannes reçoit une étoile au Guide vert Michelin 2019,  pour indiquer aux touristes et aux visiteurs qu'elle mérite le détour.

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

Nous contacter :
Pour toutes questions, veuillez nous contacter à l'aide du formulaire ci-dessous :
Back to top