DE LA NUIT AU JOUR... DE LA MER A LA TERRE...

Magnifique évangile que nous venons d'entendre !

Jésus vient pour la troisième fois au devant de ses disciples après sa mort sur la Croix !

L'Évangile proclamé à l'instant utilise deux images pour nous faire comprendre la réalité de cette rencontre étonnante !

La première image est celle du passage de la nuit au jour.

La rencontre se passe au lever du jour, quand la nuit fait place peu à peu à la lumière.

Les apôtres ont pêché toute la nuit sans rien prendre ! Pour eux, la nuit a été le temps de l'échec. Nous avons tous fait l'expérience un jour ou l'autre de ces efforts qui ne servent à rien. Et la nuit est alors, encore plus noire que d’ordinaire, parce que l'on est dans la tristesse, la fatigue ou le découragement.

Jésus sort aussi de la nuit : la douloureuse nuit de la Passion qui a été vécue par ses amis, comme une nuit de cauchemar. Mais pour Jésus, cette nuit de trois jours ne s’est pas soldée par un échec, mais par une victoire définitive sur la mort.

La scène de la pêche de la nuit se termine donc par un fiasco retentissant : "Ils passèrent la nuit sans rien prendre".  Et voilà qu’au petit matin, un inconnu bienveillant qui les voit rentrer bredouilles et épuisés, leur propose de remettre une dernière fois leurs filets à l’eau mais plus à droite.

Cette proposition inattendue aurait pu les énerver, car ils savent bien qu’on pêche mieux la nuit que le jour, mais paradoxalement, elle leur redonne courage et, sans savoir pourquoi, ils obéissent.

Et le miracle se produit. 153 poissons ! Ce serait dit-on le nombre d'espèces connues à cet époque, autrement dit le jackpot, la plénitude, l’abondance !

Et il se produit alors en eux, un déclic  : « c’est comme si Jésus était revenu …. »

Cette intuition de joie jaillit dans le cœur du disciple que Jésus aimait et comme au matin de Pâques devant le tombeau vide :  il voit, il croit et il dit à Simon-Pierre « C'est le Seigneur ! »

C’est une foi pure, totale. Jésus ressuscité est là devant eux, dans l’ordinaire de leur vie de pêcheurs. Il a transformé leur échec en réussite.

Ce récit, nous dit que l’inattendu peut advenir ; que Dieu se donne à rencontrer partout où nous sommes vraiment présents et prêts à reconnaître les traces de son passage dans nos vies.

Dans notre existence, nous avons facilement le sentiment d'être responsables de nos échecs, mais lorsque vient la réussite alors elle nous apparait comme un véritable miracle, comme quelque chose qui ne vient pas de nous, qui nous est donné « de surcroît ». Le Christ lui-même a reçu sa vie de Dieu son Père comme un don inespéré après l'échec et sa mort sur la croix. C'est pourquoi, il peut et il veut nous faire découvrir que la vie et un cadeau de Dieu.

La deuxième image du récit est celle non pas du passage de la nuit au jour mais de la mer à la terre ferme.

Les disciples sont sur la mer et Jésus est sur la terre.

Dans la Bible, la mer évoque les forces du chaos, le danger, l’inconnu. Pour nous, la mer représente aussi un lieu difficile et parfois dangereux dans ses dimensions de travail, d'efforts, de combats contre vents et marées. Lorsque nous disons qu'il faut ramer, nous exprimons combien la vie peut être compliquée. C'est d'autant plus difficile que parfois on se fatigue pour rien. Il arrive que l'on travaille toute une vie sans obtenir de résultats : le verbe "ramer" dit bien cette difficulté de notre vie.

Face à la mer sur laquelle les disciples se trouvent épuisés par une nuit stérile, il y a le rivage. Jésus se trouve sur terre en sécurité. Il est sur le lieu de sa victoire sur la mort. En fait, cette terre représente déjà le ciel, (la cité céleste), car Jésus Ressuscité « appartient » au ciel.

Notre vie sans Dieu est comme une vie en pleine mer, remplie d’incertitudes et de luttes, alors que la terre où se tient Jésus, est un lieu de soulagement et de sérénité, comme une approche du ciel. Parce qu'ils croient en sa Parole, les disciples peuvent rejoindre Jésus sur une « terre déjà ciel »

"Venez manger" : un feu de bois, quelques poissons grillés et du pain suffiront à Dieu pour nous dire son amour ; cette vie qu'il nous donne totalement en son Fils Bien Aimé. Tout l'Amour de Dieu est là dans ce repas que Jésus nous offre au lever de ce jour nouveau. Il a préparé lui-même un peu de pain, quelques poissons et un feu de braise. C'est son corps livré au feu de l'amour sur la Croix et donné en nourriture pour que nous vivions toujours avec lui. Cette nourriture du Ciel nous est offerte en cette messe pour rencontrer le Christ vivant avec Dieu.

"Venez manger » dit Jésus aux 7 ouvriers de la nuit qui remontent vers lui : Simon-Pierre, Thomas, Nathanaël, Jacques et Jean et deux autres …..

Ils n’osaient pas lui demander « Qui es-tu ? », nous dit l’évangile, car ils savaient que c'était le Seigneur.

  • Demandons, au cours de cette eucharistie, de savoir reconnaître avec la même force de foi que les 7 disciples, que Jésus est celui qui nous rejoint toujours sur le terrain de nos existences fragiles.
  • Rendons grâce pour tous les dons de son amour !
  • Rendons grâce pour le repas qu’il nous donne chaque dimanche alors que la lumière de sa résurrection nous rassemble dans la louange !

De la nuit au jour... De la mer à la terre... Terre et Cieux dansent et chantent de JOIE ! Alléluia !

P. Patrice Marivin


Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

L'équipe pastorale

logo guide michelin 2019   Pour la 3è année, la Cathédrale de Vannes reçoit une étoile au Guide vert Michelin 2019,  pour indiquer aux touristes et aux visiteurs qu'elle mérite le détour.

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

Nous contacter :
Pour toutes questions, veuillez nous contacter à l'aide du formulaire ci-dessous :
Back to top