Homélie - Veillée de NOEL - 18 h

Mes amis, en 1418, imaginez-vous, un espagnol qui répond au doux nom de Saint Vincent Ferrier, venait ici à Vannes, annoncer la Bonne Nouvelle du Christ ! Un homme, un prêtre, un dominicain, prédicateur infatigable. On peut dire encore pensant à lui aujourd'hui : « Gloire à Dieu, pieds sur terre ! »

600 ans plus tard, nous sommes là ! Nous sommes là parce que nous osons croire que Dieu est venu mettre les pieds sur terre. En Jésus, Dieu s'est fait homme. Il a posé les pieds sur la terre. Il s'est fait l'un de nous. Dieu n'est pas resté le nez planté dans les nuages, il s'est approché de nous et pour ne pas nous faire peur, pour ne pas nous effrayer, il a pris comme tout un chacun, la forme humaine d’un nouveau-né, avant de devenir homme.
Avant la fête de NOEL, Dieu n'était qu'une idée, certes vraie, certes existante ; mais Dieu était une réalité invisible, bien qu’agissante dans l'histoire d'un Peuple, le Peuple hébreu.
Avec la naissance de Jésus, Dieu devient palpable, approchable. Il va parler la langue de son pays pour lui donner la Parole de Dieu.

Depuis près de 2000 ans, Dieu habite au milieu des hommes, pour que les hommes puissent le voir, le toucher, croire en lui et l'aimer. C'était sa première venue, sa venue « physique », celle dont nous célébrons l'anniversaire à NOEL chaque année.

Un jour, il y a aura une seconde venue de Dieu. Elle arrivera à la fin des temps lorsqu'il viendra clore l'histoire. OU bien à la fin de notre temps personnel sur cette terre à notre mort. Rappelons-nous ce que nous a dit Jésus avant de retourner vers son Père « Là où je suis, je veux que vous y soyez,  vous aussi, et je m’en vais vous préparer une place. » Revenez à PAQUES (sourire) si vous voulez en savoir plus !

Il y a une troisième venue, et celle-ci a lieu chaque jour. Chaque jour Dieu vient et visite notre terre. Chaque jour, il rend visite à notre humanité. Dieu visite chacun, chaque jour ! Cette visite-là, est plus délicate à percevoir, mais tellement essentielle !
Cela, il faut le désirer ! Ce ne sont pas nos besoins, ni nos envies qu’il faut assouvir, mais nos désirs profonds de bonheur, de paix, d’amour. Nos besoins matériels seront toujours insatisfaits, car plus on a, et plus on a encore envie d’autres choses et cela peut tourner à l’obsession ou même à la jalousie.
Tandis que nos désirs profonds, désintéressés, ceux-là, ils peuvent être comblés !  Nous sommes des êtres de désirs que Dieu veut combler !

La Bonne Nouvelle à recevoir en ce NOEL 2018, et Saint Vincent Ferrier, il y a 600 ans, l'a dit et redit, c'est que Dieu vient nous visiter chacun pour nous libérer de la peur, de la crainte, de l'angoisse, de la tristesse, du vide intérieur, de l'individualisme, de la jalousie et de la solitude.

Il y a quelques jours, je recevais au presbytère, un jeune journaliste, qui voulait m'interviewer pour savoir avant tous les autres ce que j'allais dire ce soir dans mon homélie ! Je lui ai répondu : "La même chose que saint Vincent Ferrier, il y a 600 ans...". Et avec, en plus, la joie !

  • Joie d'être aimé et d'aimer ; car notre religion catholique ne nous enseigne qu’une seule chose : Dieu est amour et dialogue. Il n’impose rien, il propose et attend patiemment notre réponse. ( Cf. Julien Leclercq -Catholique débutant)
  • Joie de revenir à l'essentiel, surtout par les temps qui courent où l’urgence d’une « sobriété heureuse » préconisée le Pape François, est plus que jamais nécessaire pour préserver l’équilibre de la planète ;
  • Joie d'entendre le Seigneur dire à chacun ce soir : "Je t'aime, tu as du prix à mes yeux ! Accepte que je puisse entrer dans ta vie. Si tu es indifférent, accepte le risque : tu ne seras pas déçu. S'il te semble difficile de me suivre, n'aie pas peur, fais-moi confiance, sois sûr de moi, je suis proche de toi, je suis avec toi et je te donnerai la paix que tu cherches et la force pour vivre comme je le veux".

 Alors, mes amis, en vous souhaitant un joyeux NOEL, je vous souhaite vraiment de faire l'expérience concrète de la venue de Jésus dans votre vie !
"Il donne tout et ne reprend rien" !
Vous ne serez pas déçus. Votre vie sera transformée, profondément renouvelée ! Votre joie sera durable et profonde, et personne ne pourra vous l'enlever.

Joyeux NOEL ! AMEN.

P. Patrice Marivin


Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

Ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00 sans interruption.

Presbytère : 22 Rue des Chanoines
Tél : 02 97 47 10 88
Permanences d'accueil :
du lundi au vendredi (sauf l'été)
9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h00

L'équipe paroissiale

Diocèse de Vannes

site internet : http://www.vannes.catholique.fr

Maison du Diocèse
55 rue Monseigneur Tréhiou
CS 92241 – 56007 Vannes Cedex

Evéché : 14, rue de l’Evêché – CS 82003
56 001 VANNES Cedex

Contacter le webmaster

Nous contacter :
Pour toutes questions, veuillez nous contacter à l'aide du formulaire ci-dessous :

Autres paroisses de Vannes

Paroisse Saint-Patern
4 Place Sainte Catherine - 02 97 46 16 84

Paroisse Notre-Dame de Lourdes
50 rue de la Brise - 02 97 63 47 89

Paroisse Saint-Pie X
8 Rue Saint Pie X - 02 97 63 12 56

Paroisse Saint Vincent Ferrier
59 rue des Vénètes - 02 97 63 22 03

Paroisse Saint-Guen
28 rue Irène Joliot Curie - 02 97 47 24 26

     logo guide michelin 2018Pour la 2è année, la Cathédrale de Vannes reçoit une étoile au Guide vert Michelin 2018,  pour indiquer aux touristes et aux visiteurs qu'elle mérite le détour.

Back to top