ADORATION

Avec les grandes fêtes qui se succèdent depuis un mois (Ascension, Pentecôte, Trinité et aujourd'hui Fête-Dieu), nous avons l'occasion renouvelée de vivre cette attitude fondamentale du croyant devant son Dieu : l'adoration.

L'adoration, dit le Catéchisme de l'Église catholique, est la première attitude de l'homme qui se reconnait créature devant son Créateur.

Reconnaissant humblement qu'il a reçu l'être et la vie, il exalte la grandeur du Seigneur qui a fait tout l'univers (Psaume 95) et magnifie la toute-puissance du Sauveur qui libère du mal.Comme le souligne l'attitude inclinée du corps, l'adoration est le prosternement de l'Esprit devant le "Roi de gloire" (Psaume 24) et le silence respectueux face au Dieu "toujours plus grand" (Saint Augustin).En adorant réellement Dieu, c'est-à-dire l'Être souverain trois fois saint et souverainement aimable, l'homme trouve l'humilité véritable et l'assurance pour ses prières et supplications.Une forme parfaite, et accessible à tous, de l'adoration, est l'adoration eucharistique. Nous la vivons, en notre paroisse, chaque mercredi et samedi, de 10 h à 12 h.Saint Pierre-Julien EYMARD (1811 - 1868), "l'apôtre de l'eucharistie", la résume ainsi : "L'adoration eucharistique a pour objet la divine personne de notre Seigneur Jésus-Christ présent au Très Saint Sacrement. Il y est vivant, Il veut que nous Lui parlions, Il nous parlera".En ce colloque qui s'établit entre l'âme et notre Seigneur, c'est la vraie méditation eucharistique, c'est l'adoration !Alors, ADORONS le Seigneur, pour qu'il nous établisse dans une véritable paix et qu'il fasse de nous ses disciples missionnaires ! Pas d'évangélisation sans adoration !Nous en reparlerons à la rentrée, en septembre !Quelle joie de célébrer ensemble ce dimanche la solennité du Saint-Sacrement du Corps et du Sang du Christ !

P. Patrice