Et si on parlait…

Puisque notre paroisse Saint Pierre a la joie de célébrer la Saint Valentin avec quelques jours d’avance, ne boudons pas notre plaisir de parler – sans tabous – du langage des corps dans le couple !

« Aimer, c’est vouloir le bonheur de l’autre !
Aimer, c’est découvrir l’autre,
Apprendre à le connaître, jour après jour.
Apprendre à m’ajuster à ses pas et le laisser s’ajuster aux miens.

Comment le puis-je si tu ne me parles pas ?
Si tu ne me dis pas à quelle vibration ton cœur bat ?
Comment savoir ce dont tu as besoin, ce qui te fait souffrir, ce qui tu fais du bien ? »

Ce début de POEME décrit bien la difficulté d’aimer l’autre s’il ne se laisse pas connaître en s’exprimant.

Le BONHEUR de s’ASSEOIR nous apprend au fil du temps à nous dire et à entendre l’autre.

  • Dire à l’autre ce dont nous avons besoin… Quelle aventure !
  • Entendre l’autre avec respect quand il nous dit son ressenti et son besoin… Quelle difficulté !

Parler de soi, parler de nous, de tout ce qui concerne notre vie, c’est important. Mais il est parfois un domaine que nous tenons secret, plus difficile à partager : le temps du rapprochement de nos corps.

Le lien conjugal a ceci de particulier que l’on s’engage dans cet amour cœur et corps. L’amour ne souffre pas la demi-mesure et c’est tout notre être qui est engagé et qui se donne.

Aimer c’est se donner sans réserve, s’offrir et recevoir le don que mon conjoint me fait de lui-même.

Quels sont donc les bienfaits d’une sexualité qui se parle entre époux ?

Les mots sont posés et en s’égrenant les uns après les autres, vont dire quelque chose de moi à mon conjoint (ce que j’aime ou ce que je n’aime pas).

Il y aura de moins en moins de place pour l’incompréhension, l’interprétation, le manque de confiance, la peur de blesser ou d’être blessé.

Notre imaginaire galopant nous joue parfois des tours, « ce qui n’es pas nommé n’existe pas ».

Ce dialogue pourra éviter les fausses séductions, les amertumes, en un mot la tristesse de ne pouvoir trouver l’harmonie dans le langage des corps.

J’aime à parler de tendresse plutôt que de sexualité. Elle offre un regard plus large puisque la tendresse englobe tous les gestes envers l’autre à chaque instant de la journée : un clin d’œil, une caresse, un SMS codifié.

Chaque couple a ses codes secrets.

Le langage des corps est indispensable au couple, il nourrit l’amour.Il est une autre façon de se dire «je t’aime ».

La connaissance du ressenti de son conjoint aidera à l’harmonie de ce moment d’union des corps.

P. Patrice
(propos issu d’une conférence donnée récemment aux Équipes Notre Dame de Bretagne)