Toi, Seigneur, tu m’invites à pardonner sans cesse.
Chaque jour, de nombreux évènements,
de petits et gros conflits,
de minuscules et d’énormes malentendus,
me lancent un appel.

Chaque jour retentit l’appel à pardonner.
Mais je n’en ai pas envie, Seigneur,
parce que j’ai l’impression de toujours plier quand je pardonne.

J’ai l’impression d’être le plus faible,
celui qui n’a pas assez de colonne vertébrale pour se tenir debout.

Puis je me souviens de Toi sur la croix.
Il T’en fallait du courage et de l’amour pour dire :
«Père, pardonne-leur, Ils ne savent pas ce qu’ils font».

Donne-moi donc la force de pardonner sans cesse.
Car je sais, en regardant Ta vie et Ta mort,
que ce n’est pas faiblesse de ne jamais refuser son pardon.
C’est de la force.
C’est la force de l’amour.

(Prière canadienne)